VIDÉO - "Vous pensez que Poutine c'est un Hitler ?" : accrochage entre Gérard Depardieu et Claire Chazal

·1 min de lecture

En promotion pour son livre Ailleurs (éditions du Cherche Midi), Gérard Depardieu a évoqué ses relations avec les hommes de pouvoir, dans un entretien sur le plateau de Passage des arts, sur France 5, ce lundi 1er février. Au cours de cet échange, notamment émaillé par un coup de gueule de l'acteur de 72 ans sur la stratégie vaccinale du gouvernement, l'interprète de Cyrano de Bergerac est revenu sur ses rapports avec les "dictateurs". "[Jacques] Chirac était un homme très aimé de tous mes copains dictateurs, comme disent ces journalistes à la con, a-t-il répondu à Claire Chazal, qui affirmait que peu d'hommes politiques trouvaient "grâce" à ses yeux. D'abord, je n'ai pas rencontré de dictateurs car je les fuis, je ne les aime pas non plus. [...] Je n'ai pas rencontré d'Hitler, je n'ai pas rencontré de gens aussi stupides…"

Ce à quoi la journaliste, du tac au tac, a répondu : "Juste le président russe, quoi..." Une réflexion à laquelle l'acteur, citoyen du pays des tsars depuis plus de sept ans, a répliqué sèchement. "De quoi ? Parce que vous pensez que c'est un Hitler ? Il a fait quoi, des holocaustes ?" Dans une ambiance pesante, Claire Chazal a tenté d'expliquer son propos. "Je ne dirai jamais que c'est Hitler, mais on peut s'interroger sur les droits de l'homme en Russie, Gérard Depardieu", a-t-elle essayé de formuler, en évoquant le cas de l'opposant russe Alexeï Navalny, incarcéré dans une prison russe et auteur d'une enquête choc sur le système de corruption de Vladimir (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Carla Bruni chante avec sa fille Giulia : cette tendre vidéo tournée par Nicolas Sarkozy
VIDÉO - "Le vaccin, on ne comprend rien" : Gérard Depardieu allume le gouvernement
VIDÉO - Coup de gueule de Bernard Tapie sur le manque de vaccins : Gabriel Attal calme le jeu
Roi de Thaïlande : entre ses filles et sa maîtresse, c’est la guerre froide
Ivanka Trump et Jared Kushner : bientôt un prix Nobel à la maison ?