Vidéo. Comment parler des athlètes transgenres ? Les conseils de ce nageur américain

·1 min de lecture

La question des transidentités dans le sport est un sujet relativement récent dans le paysage médiatique. Dans cette vidéo du Los Angeles Times, le nageur transgenre Rook Campbell donne ses recommandations aux médias sur la meilleure manière d’aborder le sujet.

En juillet, l’haltérophile néo-zélandaise Laurel Hubbard a écrit l’histoire, devenant la toute première athlète transgenre à participer aux Jeux olympiques. Mais l’inclusion des personnes transgenres dans les compétitions sportives est encore sujette aux débats, et les transidentités dans le sport sont un sujet encore assez nouveau pour les médias. “Lorsqu’ils décrivent des athlètes trans, les médias font pas mal de choses de travers”, estime l’Américain Rook Campbell, qui se décrit comme “un nageur et un homme trans”. Dans la rubrique opinion du Los Angeles Times, l’athlète a donc décidé de prodiguer des conseils aux médias sur la meilleure manière d’évoquer le sujet.

À lire aussi: Société. Transidentité : Elliot Page est enfin “pleinement” lui

Au sujet des athlètes transgenres, les médias “ont tendance à insister sur la transition et les hormones”, explique-t-il : or cette transition “n’est qu’un moment précis dans le temps, alors que l’identité de genre n’est pas réduite à ce simple moment”.

Une vision “dangereuse et discriminante”

Parmi les erreurs “qui le font bondir”, Rook Campbell évoque les médias qui “décrivent la testostérone comme une hormone masculine” :

Je pense à la manière dont cette idée alimente des règles sportives très injustes qui bafouent les droits humains les plus élémentaires des athlètes. Ça élude aussi la vérité, car cette hormone est présente à la fois dans les corps masculins et féminins.”

Pour le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles