VIDÉO Obsèques de Guy Bedos : le cercueil est arrivé sous les applaudissements de la foule

Triste jeudi. Ce 4 juin, les stars et les fans de Guy Bedos se sont réunis devant l'église Saint-Germain-des-prés pour rendre un dernier hommage au célèbre humoriste. Alors que l'artiste est décédé le 28 mai dernier, son fils Nicolas Bedos avait appelé sur Twitter les internautes à se réunir pour le saluer une dernière fois à 14h30. « Il n’était pas très pote avec la religion mais très ému par les églises », avait-il expliqué sur le réseau social. Un événement que la famille de Guy Bedos n'avait initialement pas prévu et qui a finalement été décidé après la vague d'hommage sur les réseaux sociaux. Ce jeudi, c'est donc des milliers d'admirateurs qui sont venus dire au revoir à la star.

Un moment solennel

Outre l'arrivée de Nicolas Bedos, soutenu par ses anciennes compagnes Elsa Zylberstein et Doria Tillier, les nombreux amis de Guy Bedos ont également répondu présents : Michel Leeb, Elie Semoun, Michel Boujenah, Michel Drucker, Smaïn, Jean-Paul Belmondo ou encore Muriel Robin. Cette dernière est notamment arrivée en compagnie de Joëlle Bercot, la femme du défunt humoriste, et sa fille Victoria. Alors que toutes ont été applaudies par la foule, la compagne de Guy Bedos a crié des remerciements aux nombreux fans. Un moment très émouvant qui a été suivi par l'arrivée du cercueil noir de Guy Bedos. Vivement applaudi, le cercueil de la star a fait son entrée dans l'église avant le début de la cérémonie religieuse qui a quasiment commencé pile à l'heure. Un moment poignant et solennel.

En

Retrouvez cet article sur Voici

Shy’m publie un message puissant après la mort de George Floyd et le mouvement BlackLivesMatter
VIDEO Affaire conclue : une candidate très déçue de ne pas pouvoir embrasser les acheteurs
PHOTO Esther Acebo : l'actrice de La Casa de Papel séduit les internautes avec un maxi décolleté
Demain nous appartient : Ingrid Chauvin dévoile les coulisses très particulières de la reprise des tournages
Koh-Lanta 2020 : Inès revient sur son très difficile retour à la réalité