[VIDÉO] Sur le "nouvel antisémitisme", séquence malaise avec Philippe Poutou

*

Ce n'est pas cette séquence qui dissipera le procès parfois fait à une partie de l'extrême gauche de complaisance envers l'antisémitisme… Ce dimanche 22 avril, une pétition signée par plus de 250 personnalités a été publiée dans Le Parisien pour alerter contre le "nouvel antisémitisme" qui gangrène notamment certains quartiers populaires. Toute la journée, les figures politiques ont logiquement été invitées à réagir à ce cri d'alarme. C'était le cas de Philippe Poutou sur BFMTV, candidat à la présidentielle du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), qui offre une réponse pour le moins confuse.

Première prise de position tranchée : "Je suis entièrement en désaccord avec cette tribune-là. On pourrait discuter des luttes contre toutes les formes de racisme". Ce à quoi la présentatrice de BFMTV lui fait remarquer qu'un résultat de l''antisémitisme ces dernières années en France, ce sont tout de même "11 morts parce qu'ils sont Juifs". C'est à ce moment-là que Philippe Poutou s'enferre dans son raisonnement : "Ouais. Après, combien d'Arabes tués, effectivement, il y a peut-être... Beaucoup plus, sûrement". Silence interloqué sur le plateau, puis la journaliste lui demande de préciser sa pensée. "Non mais, 11 morts, côté Arabes il y en a peut-être moins, c'est ça que vous voulez dire ? Il y a des travaux qui ont été faits qui montrent que les violences contre les Arabes et contre les Juifs, il n'y a pas plus important. Faudrait fouiller un peu tous ces travaux-là".

Comprenne qui pourra. Philippe Poutou poursuit néanmoins son analyse comparée de l'antisémitisme et de l'islamophobie : "Entre 2000 et 2017, il y a eu effectivement des moments où ça a monté, les violences contre les Juifs, et puis en même temps les violences contre les musulmans ou les Arabes ont un peu diminué... ça se croise, c'est pas si simple que ça. Mais la réalité, c'est qu'il y a un racisme, à tous les niveaux, et qu'il faut combattre". Et d'après lui, "ce combat-là, c'est la gauche radicale qui l'a le plus

Lire la suite