VIDÉO - Nicolas Sarkozy : cette question qui l'avait déstabilisé lors de la présidentielle 2007

Avant de devenir président de la République en 2007, Nicolas Sarkozy a dû se soumettre au rude parcours du combattant jusqu'à l'Elysée, qui l'avait notamment opposé à Ségolène Royal. C'est lors de cette campagne de haut-vol que l'époux de Carla Bruni-Sarkozy, qui a d'ailleurs été changée par ce mariage, a eu droit à un entretien sous haute tension avec Jean-Jacques Bourdin. Ce lundi 27 janvier, ce dernier était l'invité de Cyril Hanouna, au côté de son épouse depuis 2005 Anne Nivat, dans Touche Pas à Mon Poste. Après avoir évoqué leur coup de foudre en plein plateau, les deux journalistes ont d'abord confié que leur complicité était aussi professionnelle. Et ce fut grâce à cette complicité qu'ils ont pu mettre Nicolas Sarkozy dans l'embarras.

"Anne m'a soufflé une très, très bonne question que j'avais posée à Nicolas Sarkozy sur les chiites et les sunnites", s'est rappelé l'intervieweur phare de RMC. "On lui a demandé si Al-Quaïda, c'était des chiites ou des sunnites", a précisé, dans la foulée, son épouse. Une question dont la réponse aurait pu être évidente pour l'homme politique, ex-ministre de l'Intérieur et des Cultes comme l'a rappelé Anne Nivat. Mais contrairement à leurs attentes, Nicolas Sarkozy s'est trouvé dans une impasse. "Il a pataugé", s'est remémoré Jean-Jacques Bourdin. "Vraiment, il aurait dû savoir", a renchéri la reporter de guerre.

Complices à la ville comme au travail, ce qui a pu perturber l'animateur par le passé, Anne Nivat et Jean-Jacques Bourdin roucoulent

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - Serge Lama : ses propos sur les femmes provoquent le malaise dans C à vous
VIDÉO - Camille Combal parti de TPMP pour l’argent ? Cyril Hanouna ironise
Sophie de Wessex : quelles étaient ses relations avec Lady Diana, à qui on l'a souvent comparée ?
Sophie de Wessex : comment a-t-elle rencontré le prince Edward ?
PHOTOS - Kate Middleton toujours très chic dans son ensemble en tweed Dolce & Gabbana