VIDÉO - Nicolas Bedos taquine Claire Chazal : « Peut-être que ça ne change pas votre quotidien... »

·1 min de lecture

Après Anne Sinclair dans Fauteuils d’orchestre sur France 3, c’était ce mardi 1er décembre au tour de sa consoeur Claire Chazal de faire face à la répartie de Nicolas Bedos. Invité du Passage des arts sur France 5, le fils de Guy Bedos n’a pas hésité à taquiner la présentatrice. Dès le début de l’émission, celui qui avait polémique en s’opposant sur les réseaux sociaux aux mesures anti-coronavirus n’a pas épargné la présentatrice. Après avoir annoncé le livre Incorrect, parce que l’irrévérence est trop précieuse pour être laissée aux imbéciles, dont Nicolas Bedos signe la préface, Claire Chazal lui a adressé sa première question, qui va lui revenir en boomerang.

« Est-ce que vous diriez que la période actuelle donne encore plus envie d’être incorrect ou c’est plus difficile ? », lui a demandé la journaliste de 64 ans en guise d’entrée. « Plus que jamais moi je trouve », a débuté le réalisateur de 41 ans avant de lancer avec le sourire malicieux : « Peut-être que ça ne change pas votre quotidien Claire, mais ça change celui de beaucoup de gens. » « Ça le change notre quotidien, bien sûr », lui a répondu l’ex de Patrick Poivre d’Arvor.

« Je déteste l’époque dans laquelle on vit. Et je le dis en souriant parce que j’y trouve quand même du bonheur, du désir, du plaisir, parce que les gens nous consolent de l’époque et qu’il y a encore des résistants », a précisé Nicolas Bedos, avant d’ajouter que selon lui, « on n’a jamais été autant fliqués, on n’a jamais été autant meurtris ».

Article (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Ne notez pas ça" : quand l'ex belle-mère de Jonathann Daval réagissait à un indice de l'enquête
Nagui pas fan de Pascal Praud ? Sa petite blague sur le journaliste
"La vie peut basculer très vite" : quand Christophe Dominici se confiait sur son mal de vivre
David Hallyday : son fils Cameron ne se voit pas dans la musique...
"Que Gérald Darmanin arrête de s'essuyer les pieds sur lui" : Jean Castex malmené