VIDÉO - Nicolas Bedos "humilié" par Anne Sinclair ? Cette phrase qui n'est pas passée

·1 min de lecture

Tout avait bien commencé entre Nicolas Bedos et Anne Sinclair ce vendredi 20 novembre dans Fauteuils d’orchestre à l’Opéra-Comique sur France 3. « C’est un bonheur de voir une salle de spectacle. Merci de me permettre d’aller au théâtre en fait. C’est beau, c’est magnifique cet opéra », a d’abord lancé le fils de Guy Bedos. Mais la situation s’est dégradée quand la journaliste a cherché à le présenter. « C’est totalement inutile de vous présenter tellement votre carrière a été fulgurante », a débuté de façon très flatteuse Anne Sinclair, avant de s’essayer tout de même à cet exercice risquer face à quelqu’un qui ne laisse rien passer.

« Comédien, réalisateur, scénariste, interprète », énumère-t-elle avant d’évoquer plus en détail son rôle d’auteur de « deux films absolument magnifiques » : « 'Monsieur et madame Adelmann' et 'La Belle époque' qui a eu un César en février dernier ». « Trois », la corrige instantanément Nicolas Bedos avant d’ajouter : « Il n’y a pas de problème, vous avez le droit de m’humilier », suscitant le petit rire gêné de la présentatrice de l’émission de France 3 et des rires plus fournis dans le public que l’on arrive à entendre malgré les masques portés par les spectateurs.

Si Nicolas Bedos n’a remporté à titre personnel qu’un seul César en 2020 pour le scénario de La Belle époque, le long-métrage a aussi été sacré par deux autres statuettes, récompensant Fanny Ardant comme meilleure actrice dans un second rôle et Stéphane Rozenbaum pour les décors.

Article (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Sean Connery quasi nu... Cette "mission secrète" dévoilée par un proche
PHOTOS - Sylvester Stallone : qui sont ses sublimes filles Sophia, Sistine et Scarlet ?
Jonathann Daval condamné : "C'est une très bonne décision", la mère d'Alexia Fouillot s'est exprimée
"Mon mari est un chevalier" : quand Brigitte Macron s'épanchait sur son président de mari
Flashback : ce drame vécu par Elizabeth II et qui l'a complètement dévastée