VIDÉO - "Ce n'est pas possible !" : Jean Castex pousse un gros coup de gueule

·1 min de lecture

Jean Castex défend bec et ongles les mesures prises par le gouvernement pour contrer la deuxième vague du Covid-19. Pendant la séance de questions au gouvernement de ce mardi 3 novembre à l'Assemblée nationale, le Premier ministre est monté au créneau contre les prises de position de Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI qui a recommandé aux maires de son parti d'autoriser l'ouverture des commerces de proximité, et ce malgré le reconfinement.

"Autant je comprends parfaitement les souffrances endurées pas les Françaises et les Français, et notamment les commerçants, qui n’y sont pour rien et à l’endroit desquels nous prenons ces mesures indispensables", a-t-il commencé. Avant de s'adresser au député UDI, fervent détracteur d'Emmanuel Macron : "Autant je vous le dis, M. le président, je ne comprends pas que vous ayez envoyé aux adhérents de votre formation politique, aux maires, une demande leur suggérant vivement de prendre des arrêtés pour s’opposer aux décisions de l’état d’urgence sanitaire."

S'en est suivie une déclaration passionnée du successeur d'Edouard Philippe, ancien maire d'une commune des Pyrénées-Orientales. "M. le président, quand les Françaises et les Français sont dans la difficulté, quand la situation exige des mesures courageuses et nécessaires, quand la République est confrontée à la plus grave crise sanitaire qu’elle ait subie depuis des décennies, on n’appelle pas les maires, serviteurs de la république, à violer les lois de la république. Ce n’est pas (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - « On ne meurt pas de ne pas acheter de machine à laver » : Karine Lacombe ironise
Le saviez-vous ? Emmanuel Macron a une salle de cinéma à l’Élysée
Laeticia Hallyday absente de France, Jade ne s’est pas confinée à Marnes-la-Coquette
Couac de Gabriel Attal : ce "mot de travers" qu'il redoutait tant
VIDÉO - "On n’en serait pas là si..." : le Dr Martin Blachier sévère face à Laurence Ferrari