Non, cette vidéo ne prouve pas que la nouvelle vague de Covid-19 à Shanghai est un mensonge

© Observateurs

Pour certains comptes Twitter, le reportage de ce journaliste d’un média d’État montrerait des urgences loin d’être saturées, et prouverait que le rebond épidémique en Chine est faux. Mais les images ne montrent pas les hôpitaux de Shanghai.

La vérification en bref

  • Depuis le 29 décembre, plusieurs comptes relayant de fausses informations autour du Covid-19 partagent le reportage d’un journaliste du Shanghai Daily, un des médias d'État anglophones de la ville.

  • Tourné le 20 décembre, il montre des files d'attente relativement peu nombreuses dans différentes cliniques : ses relais l'utilisent pour affirmer que les images montrant des hôpitaux débordés à Shanghai sont fausses, et la reprise de l’épidémie en Chine, un mensonge.

  • Mais ce reportage montre en fait des dispensaires destinés aux cas de Covid-19 les moins graves. L’auteur reconnaît aujourd’hui que la situation s’est dégradée dans les hôpitaux.

Le détail de la vérification

“Shanghai, Andy Boreham, journaliste : il n'y a pas de files d'attente aux urgences, de gens qui meurent dans les rues.” Sur Twitter, le 29 décembre, un compte qui partage régulièrement de la désinformation autour de la pandémie de Covid-19 pense avoir trouvé des images qui montreraient le caractère mensonger de la reprise épidémique en Chine.

Sur celles-ci, on peut voir Andy Boreham, un journaliste du média étatique Shanghai Daily, parcourir sa ville, d’un centre médical à l’autre, le 20 décembre. “J’ai vu des rumeurs en ligne selon lesquelles des gens meurent partout [...], alors ce que je vais faire, c’est aller voir par moi même”, assure-t-il. Devant les établissements qu’il montre, peu de personnes semblent attendre.


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24