Non, cette vidéo ne montre pas un policier français arracher le voile et violenter une femme musulmane

·3 min de lecture

Un extrait d’une vidéosurveillance montrant un policier projetant violemment une femme voilée au sol a été partagé sur plusieurs publications arabophones ces derniers jours. La vidéo est toujours accompagnée du même commentaire : "Un policier français arrache le voile d’une musulmane par la force et la projette violemment à terre. C’est du terrorisme contre des citoyens innocents". En réalité, cette vidéo n’est pas récente et n’a pas été tournée en France… mais au Canada.

La vidéo a émergé sur les réseaux sociaux le 30 octobre. Elle a été postée sur plusieurs comptes Facebook et YouTube. Sur cette publication Facebook par exemple, elle a récolté plus de 2 500 partages.

"Un policier français arrache le voile d’une musulmane par la force et la projette violemment à terre. C’est du terrorisme contre des citoyens innocents", dit la légende.

Les images, tournées par une caméra de surveillance dans un commissariat, montrent un agent de police tenter d’enlever le voile à une femme, avant de la projeter au sol en lui faisant une clé de bas. Il est ensuite rejoint par deux autres policiers qui essayent de relever la femme.

Comment vérifier cette vidéo ?

Si l’on regarde la vidéo de plus près, on s’aperçoit que les agents de police portent des pantalons avec une bande rouge sur le côté. Or, cela rend invraisemblable l’hypothèse que ces agents soient de la police française, car la bande rouge ne figure pas sur les uniformes des agents de police en France.


Pour aller plus loin, une recherche de vidéo inversée à l’aide de l’outil de vérification InVid (découvrez comment procéder ici) permet de retrouver des captures d’écran de cette même vidéo, relayées par plusieurs médias canadiens depuis le 26 octobre, notamment CBC (capture d'écran ci-dessous).


On apprend donc que cette vidéo a été diffusée le 27 octobre par un juge de la province de l’Alberta, au Canada, et ce pendant le procès du policier Alex Dunn, qui est accusé d’agression envers la jeune femme. Les faits se sont déroulés plus de trois ans plus tôt, le 12 décembre 2017. Dalia Kafi, une jeune femme noire de 26 ans, avait été arrêtée pour avoir enfreint une mesure de couvre-feu à laquelle elle était astreinte. Au commissariat, elle aurait refusé de retirer son voile pour que le policier puisse la prendre en photo. Agacé, ce dernier l’a projetée au sol. La jeune femme a eu le nez fracturé. Le policier a été suspendu pendant un an, a indiqué la police de Calgary.

Cette vidéo n’a donc aucun rapport avec les musulmans de France. Une telle fausse information circule dans un contexte où la France est accusée dans plusieurs pays musulmans d’islamophobie, à la suite de la republication des caricatures du prophète Mahomet par Charlie Hebdo, mais aussi des propos d’Emmanuel Macron après l’assassinat d’un enseignant qui avait évoqué ces caricatures avec ses élèves.