Non, cette vidéo ne montre pas le lynchage d’un musulman par la foule en Inde

·3 min de lecture

Une vidéo partagée le 27 septembre et vue plus de 107 000fois sur Twitter affirme qu’un musulman a été lynché par des nationalistes hindous. Cependant, cette vidéo date de février 2020 et cet homme n’a pas été attaqué pour des raisons religieuses, mais parce qu’il a été accusé à tort de kidnapper des enfants.

La vidéo, postée sur Twitter en Inde le 27 septembre 2021 et vue plus de 107 000 fois, montre un homme à terre au milieu d’une foule et battu par plusieurs personnes lui portant des coups de bâton et lui jetant des pierres. Les images sont accompagnées de la légende en anglais : "Encore l’Inde rayonnante. CONTENU EXTRÊMEMENT CHOQUANT. La foule tue un musulman. Écrasé à mort par une grosse pierre. RT et montrez le vrai visage des 'bhakts' de Modi."

Bhakts signifiant "adepte" en hindi, la légende prétend que les agresseurs sont des partisans du Premier ministre indien Narendra Modi, chef du parti nationaliste hindou.

La même vidéo affirmant qu’un musulman a été tué par la foule a circulé les 27 et 28 septembre en Inde, ici et sur Twitter, ici sur Facebook.

D'où vient cette vidéo ?

Une recherche d'images inversée par l'intermédiaire de l'outil InVID WeVerify (voir ici comment procéder) permet de retrouver la vidéo, diffusée dès le 5 février 2020 sur des chaînes de télévision indiennes et montrant un lynchage par la foule dans le Madhya Pradesh, un État du centre de l’Inde. La première apparition de la vidéo retrouvée a été publiée sur NDTV, une chaîne de télévision et d’information en ligne indienne.

Les médias indiens donnent aussi d’autres séquences des mêmes événements. Sur ces autres séquences, on reconnaît la victime au sol et ses assaillants, la foule et la végétation qui les entoure. Le Times of India et la BBC ont publié une vidéo et une photo, prises d’un autre angle, et montrant un homme en haut blanc et pantalon noir, à côté d’un homme en haut noir, en train de frapper la victime.

Que montre cette vidéo ?

Selon les reportages publiés par les médias indiens et l’organisation de fact-checking indienne Boom Live, la vidéo montre en réalité un agriculteur battu à mort par la foule à la suite de rumeurs selon lesquelles il appartiendrait à un gang de ravisseurs d’enfants. La rumeur, fausse, a été propagée par des personnes qui devaient de l'argent aux victimes.

La scène s’est déroulée le 5 février 2020, à Borlai, district de Dhar, dans le Madhya Pradesh.

Attaqués par la foule, l’un des fermiers est mort, les cinq autres ont été blessés, selon plusieurs médias indiens et Boom Live.

Contactés par la rédaction des Observateurs, le poste de police du district de Dhar et son surintendant, chargés de la zone où les événements se sont produits, n’ont pas répondu. Le gouvernement de Madhya Pradesh avait confirmé à Boom Live les faits en février 2020.

Si la personne sur la vidéo n’est pas un musulman assailli par des hindous, des attaques et tentatives de stigmatisation de membres de la minorité musulmane ont régulièrement lieu en Inde. Au plus fort de la pandémie de Covid-19, le hashtag #CoronaJihad, accusant les musulmans indiens de propager le virus, avait notamment relayé de nombreuses fausses informations visant cette communauté.

>> À lire sur France 24 : "CoronaJihad" : accusés de répandre volontairement le Covid-19, les musulmans indiens victimes des fausses informations

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles