Non, cette vidéo ne montre pas un convoi de réfugiés syriens en route vers l’Europe

© Observateurs

Un convoi de réfugiés syriens en provenance de Turquie se dirige-t-il vers les frontières de l’Union Européenne ? C’est ce que prétendent plusieurs comptes depuis le 10 septembre 2022. Or la vidéo sur laquelle ils se basent date de 2015. Quant à ce convoi, il n’est pour l’instant resté qu’à l’état de projet.

La vérification en bref

  • Depuis le 10 septembre 2022, des comptes affirment, vidéo à l’appui, qu’un “convoi de lumière” composé de 40 000 Syriens réfugiés en Turquie se dirigerait vers les frontières de l’Union européenne.

  • Mais la vidéo date d’octobre 2015 et montre des réfugiés à la frontière croato-slovène.

  • Le projet de “convoi de lumière”, via lequel des réfugiés syriens espéraient fuir la Turquie où ils font face à un racisme grandissant, a été arrêté par les organisateurs mardi 20 septembre 2022.

Le détail de la vérification

Depuis le 10 septembre 2022, des comptes Twitter et Facebook partagent une vidéo qui montrerait des réfugiés syriens se dirigeant de la Turquie vers l’Union européenne. Cette procession, qui serait composée de “plus de 40 000 réfugiés syriens” selon ces internautes, est présentée sous le terme de “convoi de lumière”.

Un tweet en anglais incluant cette séquence a ainsi cumulé près de 70 000 vues, quand une publication française a été regardée plus de 14 000 fois. La vidéo, qui montre un long convoi traversant des champs, a aussi été partagée par des comptes grecs, turcs ou autrichiens.

“Des milliers de réfugiés ont réagi à une campagne lancée par des activistes, visant à organiser un voyage collectif de la Turquie vers l'Europe, précisément vers l'Allemagne. La campagne, baptisée "convoi de lumière", a été lancée sur Telegram. “Le nombre de participants d'un de ces groupes a atteint 40 000 personnes” est-il expliqué, en arabe, au début de la séquence.

Or la vidéo qui accompagne ces publications est ancienne. En réalisant une recherche d’image inversée sur le moteur de recherche Yandex (voir ici comment procéder), on peut retrouver cette même vidéo, publiée par le média britannique The Guardian le 26 octobre 2015. Une autre vidéo publiée le 22 décembre 2015 par Channel 4 news sur Facebook documente également ces images.

La séquence, filmée par un drone et tournée alors que l’Europe faisait face à une importante vague migratoire, montre en réalité des migrants au niveau de la frontière entre la Slovénie et la Croatie. En octobre 2015, plus de 60 000 réfugiés étaient entrés en Slovénie en une semaine, rendant la situation humanitaire difficile à gérer pour les villages frontaliers.

Cette vidéo est donc totalement détournée par les comptes mentionnés précédemment pour la présenter comme un événement récent.

Que sait-on de la “caravane de la lumière” ?

Une “caravane de la lumière” était toutefois un temps bien en préparation.

Elle avait pour objectif de rassembler certains des 3,5 millions de réfugiés syriens vivant en Turquie et de former un convoi pour atteindre en groupe les frontières de l’Union européenne.

Ces derniers mois, ces réfugiés disent faire face à un racisme grandissant et à une situation économique difficile en Turquie. Certains craignent aussi d’être forcés à rentrer dans leur pays d’origine, qu’ils ont quitté pour échapper à la guerre civile qui avait débuté en 2011.

Les personnes à l'initiative avaient appelé les organisations humanitaires et internationales et les médias à les soutenir.

Selon The Guardian, plus de 85 000 personnes faisaient ainsi partie du groupe Telegram dédié à l’organisation du convoi, qui avait été lancé le 4 septembre 2022. Un groupe Telegram dont on voit d’ailleurs des captures d’écran dans la vidéo hors contexte.

Mais cette “caravane” n’est en fait restée qu’à l’état de projet. Des message postés mardi 20 septembre sur ce groupe Telegram indiquent que les organisateurs auraient arrêté l’initiative, dont la paternité n’avait pas clairement été établie.

"Nous demandons à chacun d'entre vous de rentrer chez vous et de ne pas vous laisser entraîner par les rumeurs. Ceux qui ont soutenu ce convoi sont des gangs avec pour objectif de vous expulser de Turquie vers la Syrie. Dieu merci, nous avons découvert cette affaire avant qu'il ne soit trop tard", peut-on ainsi lire. Aucun convoi important n’aurait donc finalement vu le jour.

Depuis, le départ imminent d’un convoi de réfugiés syriens vers l’Union européenne a été annoncé sur d’autres comptes Telegram, qui rassemblent un nombre de participants bien moins important que le groupe originel, et dont l’authenticité n’a pas été confirmée.

Quoi qu’il en soit, un convoi “composé de 40 000 réfugiés syriens” ne s’était pas mis en marche à la date du 10 septembre, alors que ces vidéos commençaient à être partagées.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les techniques de vérification sur internet, n’hésitez pas à consulter notre guide en cliquant ici !