Cette vidéo ne montre pas des Brésiliens agressant un maire à cause de sa politique vaccinale

·3 min de lecture

Sur Twitter, plusieurs internautes ont publié ces derniers jours une vidéo censée montrer des Brésiliens mécontents de la politique vaccinale s’en prendre au maire de la ville de Toritama. En réalité, cette agression a eu lieu le 3 novembre 2021 suite à une manifestation contre l’extension d’un centre commercial. Elle visait un avocat et n’avait aucun rapport avec l’épidémie de Covid-19.

"Des citoyens brésiliens ont tabassé le maire de Toritama qui imposait des passeports vaccinaux" (sic). Une vidéo publiée sur Twitter le 31 décembre et vue plus de 200 000 fois montre un homme vêtu d’une chemise blanche être roué de coups par plusieurs individus. D’après les comptes francophones et anglophones qui la diffusent, il s’agirait du maire de Toritama, une ville de l'État de Pernambouc au Brésil. Il aurait été agressé par des citoyens mécontents de l’instauration d’un passeport vaccinal dans la ville. Mais ces internautes qui se félicitent de cette action violente véhiculent une fausse information : Edilson Tavares, le maire de Toritama, n’est pas présent sur ces images et n’a pas été agressé.

Une fausse information recyclée

Si cette vidéo circule avec des légendes en anglais et en français seulement depuis le 31 décembre, elle a en réalité été publiée il y a déjà plusieurs semaines. En recherchant sur Twitter le mot "Toritama" et des résultats exclusivement en portugais, on retrouve la même vidéo dans plusieurs tweets datés de début novembre. Et les internautes brésiliens affirmaient déjà que la victime de l’agression était le maire de la ville.

Pour vérifier ces différentes publications, il est possible de se rendre sur le compte Instagram du maire Edilson Tavares. Les photos qu’il y poste permettent tout d’abord de constater qu'il ne ressemble pas vraiment à l’homme en chemise blanche présent dans la vidéo.

Surtout, il a publié le 5 novembre la même vidéo accompagnée de la légende : "Ce n’est pas moi. Cette personne n’est pas un politicien". À la même date, le compte officiel de la mairie de Toritama a publié une "note de clarification" expliquant que la victime de l’agression serait "l’avocat du centre commercial Parque das Feiras".

Ce démenti est confirmé par la section du Conseil de l’Association du barreau brésilien de l'État du Pernambouc. Le 4 novembre, cette section a indiqué sur son site que l’avocat Melqui Roma a été "agressé par des commerçants du centre commercial Parque das Feiras [...] dans l'exercice de sa profession". Plusieurs médias brésiliens ont d’ailleurs vérifié cette même vidéo. Par exemple, le quotidien Folha de S.Paulo a expliqué le 10 novembre que l’attaque de l’avocat était survenue lors d’une manifestation contre l’agrandissement du centre commercial.

En résumé

Avant sa reprise très récente par des comptes francophones, cette vidéo d’une agression circulait déjà sur Twitter depuis le 4 novembre 2021. Grâce au compte Instagram du maire supposément agressé et aux publications de médias brésiliens, on constate que ces images ont bien été tournées à Toritama mais montrent en réalité des violences visant un avocat et ayant eu lieu lors d’une manifestation contre l’agrandissement d’un centre commercial.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles