VIDÉO - "Je ne suis jamais invité !" : Pascal Praud taquin à propos des dîners clandestins

·1 min de lecture

M6 accuse Pierre-Jean Chalençon d'avoir organisé des dîners clandestins à son domicile parisien, le Palais Vivienne, en présence de plusieurs ministres. Une histoire, que le principal intéressé qualifie de "poisson d'avril", mais qui ne cesse de faire parler aussi bien à la télévision que sur les réseaux sociaux. Tout le monde y va de son commentaire sur l'affaire et certains sont même invités à dire si oui ou non, ils ont déjà fréquenté ces adresses illégales en cette crise sanitaire.

Ce mardi 6 avril, dans L'heure des pros, Pascal Praud a été interrogé par ses chroniqueurs. "Je ne connais pas d'adresse ou de restaurants ouverts," a-t-il juré. Et de poursuivre : "Restaurants clandestins ou pas, personne ne m'a jamais invité, personne n'est allé jusque-là." Enfin, le journaliste qui n'a pas sa langue dans sa poche a conclu : "Sérieusement, je n'ai pas été invité et je suis de bonne foi en disant cela."

Avec l'énorme polémique causée par la chaîne, le gouvernement accuse le coup. D'après David Doukhan, rédacteur en chef du service politique du Parisien, certains membres de celui-ci seraient même partagés entre "colère et consternation". Il faut dire que si Gabriel Attal a démenti être concerné par l'affaire et que l'ancien acheteur d'Affaire Conclue se défend en assurant qu'il n'avait reçu aucun membre du gouvernement dans son palais, M6 a confirmé dans un communiqué publié ce mardi 6 avril que les informations diffusées dans le 19.45 étaient vérifiées.

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "On s'en fout de cette histoire !" : Pierre-Jean Chalençon minimise l'affaire des dîners clandestins
Audrey Pulvar : ses anciens cachets à plusieurs milliers d'euros dévoilés
"Dégueulasse" : l'affaire des dîners clandestins ne passe pas au gouvernement
Dîners clandestins de Pierre-Jean Chalençon : ce mystérieux "membre du gouvernement" invité
VIDÉO - La chanteuse Rose accro aux drogues dures raconte sa descente aux enfers