VIDÉO - "On n’en serait pas là si..." : le Dr Martin Blachier sévère face à Laurence Ferrari

·1 min de lecture

L'épidémiologiste Martin Blachier a regretté qu'une consigne n'ait pas été donnée aux personnes vulnérables face au coronavirus, dans Punchline sur CNews ce mardi 3 novembre. Le spécialiste en santé publique, qui s'était dit partisan d'un reconfinement ciblé sur les personnes vulnérables suite à l'annonce d'Emmanuel Macron, a donné ses recommandations à cette catégorie de population et plus particulièrement les personnes âgées.

"J’arrête de dire qu’il faut qu’ils restent chez eux. Vous pouvez même sortir à deux à partir du moment où vous restez masqués à au moins deux mètres l’un de l’autre, a-t-il préconisé face à l'animatrice de l'émission, Laurence Ferrari et à ses chroniqueurs. Ensuite je dis : ‘Vous évitez toutes les cérémonies. Jusqu’à l’été vous n’allez pas dans les mariages, vous n’allez pas dans les fêtes.'"

Pour le professionnel de santé qui se lance parfois dans des débats houleux, si cette dernière consigne aurait dû être donnée dès la rentrée, elle aurait évité un reconfinement aux Français. "Il ne le faut pas, c’est là qu’ils sont contaminés et c’est pour ça qu’on a cette seconde vague là", a-t-il affirmé. Selon lui, "si on avait dit à la population vulnérable, début septembre, ‘Il y a une vague de cas qui est en train de remonter [...] Faites extrêmement attention parce que si le virus passe chez vous on va avoir les services embolisés et on va être obligés de se reconfiner', on ne serait pas dans la situation dans laquelle on est aujourd’hui."

Lire la suite sur le site de GALA

Melania Trump en larmes le soir de l’élection de Donald Trump : les surprenantes raisons
Le prince Philip "trop affaibli" pour raisonner Meghan Markle et Harry
Barron, le fils de Melania et Donald Trump, cible d’attaques et de harcèlement
Meghan Markle et Harry : leur fils Archie ne grandira pas seul
Le saviez-vous? Isabelle Adjani a vécu une brûlante passion avec l’acteur américain Warren Beatty