Vidéo de militants tirant sur des portraits racistes: SOS Racisme signale au parquet

·3 min de lecture
Après les révélations de
Après les révélations de

EXTRÊME DROITE - Des images qui font froid dans le dos. Mardi 2 novembre, le média en ligne Streetpress a publié une enquête montrant des partisans d’extrême droite, membres d’un groupe baptisé “Famille gallicane”, s’exerçant au tir dans une forêt en visant des caricatures racistes.

Des révélations qui ont choqué, en particulier du côté de SOS Racisme. Ce mercredi 3 novembre, l’association explique au HuffPost se préparer à “faire un signalement au parquet et demander à ce qu’une enquête soit ouverte”. Et de préciser: “Nous voulons être sûrs que nous ne sommes pas face à des groupes actifs qui risquent de passer à l’acte.”

Et pour cause, sur les images dévoilées par Streetpress, les scènes sont particulièrement inquiétantes. On y voit donc des militants (parmi les “quelques dizaines de membres actifs” identifiés par nos confrères) viser avec des armes à feu des portraits racistes qui semblent crayonnés.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, un premier dessin représente un homme musulman barbu et porteur d’un chèche, le deuxième montre la caricature d’un homme juif arborant un gros nez, une grosse barbe et une étoile de David sur le front, et le dernier représente un homme noir aux cheveux crépu avec en sous-titre le mot “nigga” (soit un terme raciste utilisé en anglais pour dire “nègre”).

Pro-Zemmour, anti-pass sanitaire

Des images partagées à quelque 500 suiveurs dans une chaîne Telegram (une application de messagerie cryptée) où Streetpress a aussi vu défiler de nombreux messages racistes, des caricatures dénigrantes, des propos insupportables et des symboles fascistes, notamment sur les photos où les saluts bras tendu et les drapeaux évoquant le troisième Reich sont légion.

Et cela sans évoquer les vidéos de passage à tabac raciste tournées à l’étranger ou l’apologie de la tuerie perpétrée en Nouvelle-Zélande par le suprémaciste blanc Brenton Tarrant. De quoi faire hurler une partie de la classe politique, en particulier du côté de La France insoumise, où l’on s’étonne du peu de reprises médiatiques et de l’absence de réaction au sommet de l’État.

La “Famille gallicane”; qui serait composée de plusieurs dizaines de personnes actives, rassemble notamment des jeunes hommes ancrés dans la tendance survivaliste qui utilisent en outre des pistolets à poudre noire, soit des armes qu’il est possible de se procurer dans une armurerie sans permis, ni certificat médical (et qui font autant de dommages qu’une arme automatique, même si elles sont plus longues à charger).

Des militants aussi qui, raconte encore Streetpress, roulent pour Éric Zemmour et qui ont rejoint la “Génération Z”, le mouvement de jeunesse qui veut porter le polémiste à l’Élysée, comme les manifestations anti-pass sanitaire. De quoi inquiéter donc les défenseurs de l’antiracisme de SOS Racisme.

À voir également sur le HuffPost: Face à Zemmour et au climat politique, ces musulmans entre recul et inquiétude

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles