VIDÉO - Michel Drucker ému pour son retour sur France 2 : "je pensais que je disparaîtrais à jamais des radars”

·1 min de lecture

Ce fut un retour riche en émotion ! Après six mois d’absence, liée à des problèmes de santé, Michel Drucker a renfilé son costume de présentateur de l’émission Vivement dimanche, diffusée sur France 2, ce 28 mars. Avant de retrouver son iconique fauteuil rouge, l’animateur de 78 ans a fait savoir aux téléspectateurs qu’il était “content” de retrouver sa “maison”. Cette maison qu’il ne pensait jamais revoir, puisqu’il a subi un triple pontage coronarien, vaincu une septicémie et a évité l’amputation d’une jambe. “Je pensais sincèrement que je ne reviendrais pas sur ce plateau, que je ne reverrais plus jamais mes équipes, a-t-il confié. (...) Sincèrement, je pensais que je disparaitrais des radars.”Michel Drucker a également profité de ce début d’émission pour remercier Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, et Stéphane Sitbon-Gomez, directeur des antennes et programmes du même groupe. “Ils sont venus me voir, trois jours avant mon opération. C’était en septembre, à l’hôpital Georges-Pompidou. J’étais dans un état second, proche de l’Ohio”, s’est-il remémoré. Avant d’ajouter : “Mais ils m’ont dit : ’Tu vas rester, on va diffuser des best of. Tu prends ton temps, six mois, huit mois, le temps qu’il faudra. On te garde ta place.'” Leur promesse, qui a semble-t-il été tenue, lui a “réchauffé le cœur”. D’autant qu’il “en avait bien besoin, à l’époque”.

Rien ne pouvait rendre Michel Drucker plus heureux que de retrouver les plateaux de tournage. L’animateur a d’ailleurs (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Elle est en perpétuel délit de fuite" : Éric Dupond-Moretti fustige Marine Le Pen et son "imposture"
Alexia Laroche-Joubert revient sur son enfance compliquée : "j'ai eu la rage contre tous ces gosses de riches"
Melania Trump prête à assumer "son côté obscur" ? Une journaliste américaine raconte
VIDÉO - On est en direct : Manuel Valls "agacé par l'attitude d'Emmanuel Macron"
Affaire Berry - Michel Drucker s'exprime : "la présomption d'innocence n'existe plus" et "c'est dévastateur"