VIDÉO - Manuel Valls sans filtre sur son départ : « Ma vie intime se défaisait »

·1 min de lecture

Manuel Valls le sait pertinemment : son départ a “surpris” les Français. Mais l’ancien Premier ministre ressentait le besoin de voguer vers de nouveaux horizons. Sur le plateau de CNews, ce vendredi 2 avril, le candidat malheureux à la mairie de Barcelone en 2018 a accepté de revenir sur les raisons de son retrait : “J’avais dû m’éloigner, pour moi-même.” À cette époque, l’époux de Susana Gallardo se sentait “brisé”, “cassé” mais aussi “rejeté par les Français” et par sa “famille politique”. “Ma vie personnelle, intime, aussi, se défaisait”, a-t-il reconnu. Sous ses yeux, tout “un monde” s’est détruit.

Exilé en Catalogne, Manuel Valls a pu “retrouver des odeurs, une ambiance” de son “enfance”. “Mais, ce qui est extraordinaire de ce que j’ai vécu, quand vous êtes dehors, quand vous prenez du recul, pas besoin de partir à l’étranger, vous vous rendez compte à quel point vous êtes Français”, a-t-il affirmé, toujours devant les caméras de CNews. L’homme politique se sent, plus que jamais, “profondément Français”. Désormais, l’auteur de l’ouvrage Pas une goutte de sang français, paru aux éditions Grasset le 24 mars dernier, entend écrire une nouvelle page. “J’aime ce double engagement : à Barcelone comme conseiller municipal, et à Paris dans le débat politique français. Le plus probable, c’est donc pour moi de continuer à mener cette vie sur les deux fronts”, avait-il affirmé dans les colonnes du Parisien, en octobre 2020.

Parmi les raisons qui ont poussé Manuel Valls à plier bagage, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Donald Trump milliardaire : cette somme improbable qu'il doit à son garde du corps…
Christophe et Julie de Loft Story : leur vie 20 ans après
VIDEO - Christine Kelly sèche Manuel Valls : "J'ai l'impression que vous n'avez pas envie de répondre à mes questions"
Ingrid Chauvin "aux anges" : l'actrice se réjouit de la fermeture des écoles
VIDÉO - "Ni aigreur, ni revanche" : Danièle Gilbert a digéré son éviction de la télé en 1981