Vidéo. Manque de moyens, difficultés d’organisation… : ces communes qui ne rouvriront pas leurs écoles le 11 mai

Atelier des modules

"J'ai pas envie d'attraper le coronavirus à l'école !". Ce petit garçon qui habite le village de Ciadoux en Haute-Garonne est un peu la voix de l'inquiétude de ses parents, mais aussi du maire de cette commune de 300 habitants qui refuse de rouvrir son écoleà partir du 11 mai. Thierry Toubert n'en a tout simplement pas les moyens et la configuration du bâtiment ne lui simplifie pas la tâche. "Dans cette salle, on ne peut pas respecter la distanciation entre les élèves. Et nous n'avons pas les moyens de désinfecter tous les objets qu'ils utilisent en commun" explique-t-il.

Une rentrée sous haute tension

La reprise de l'école est le sujet le plus polémique autour du déconfinement prévu à partir du 11 mai. Partout en France, des parents d'élèves et des élus locaux sont opposés à cette décision prise, pour certains, "uniquement pour des raisons économiques" et non sanitaires.

Dans les zones rurales, les maires dénoncent surtout le manque de moyens pour mettre en place le protocole sanitaire très strict demandé par les autorités. Mais ils ne sont pas les seuls à se mobiliser. Ainsi en Ile-de-France, 316 maires ont signé une lettre ouverte contre cette reprise.

Reprise obligatoire ?

Partout dans nos régions, les sondages sont éloquents. La majorité des citoyens, directeurs d'établissements et de nombreux élus locaux sont opposés à cette rentrée. Le gouvernement (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi