Vidéo: vous avez mal aux fesses à vélo? Une selle révolutionnaire va vous changer la vie

Cet homme a mal aux fesses. | Tim Foster via Unsplash
Cet homme a mal aux fesses. | Tim Foster via Unsplash

On l'a tous connue. Elle est dure, inconfortable et parfois insupportable, c'est la fameuse selle de vélo. Et si les selles rembourrées, injectées au gel et à la mousse ne vous suffisent pas, alors il faut repenser la selle toute entière. C'est l'idée derrière le projet nommé «vabsRider», qui vous propose une selle séparée en deux parties, capable de pivoter lorsque vous pédalez.

Le concept vient de l'ingénieur australien, Robin Macan, qui en a eu l'idée en 2016, rapporte le média en ligne New Atlas. Il a réussi à s'associer avec le designer industriel Philippe Guichard pour développer son idée. Afin de commercialiser son produit, Robin Macan s'est également allié avec le Whistle Design Group, une entreprise de design industriel basée à Melbourne (Australie).

Cette selle innovante est vendue par le biais de la start-up de Robin Macan, AtaraxyBSC, dont la seule mission est le confort de vos petites fesses. Sur son site internet, l'entreprise explique: «Le design innovant de la selle séparée permet un mouvement individuel des jambes, tournant autour des articulations de la hanche dans un axe virtuel par rapport au siège.» Autrement dit: la selle bouge avec votre derrière.

Tout est une question de confort

La séparation du siège et sa mobilité permettent de transférer la pression du bassin au fémur. La charge est répartie plus équitablement et surtout de façon moins douloureuse. La vidéo ci-dessous nous en dit un peu plus sur cette selle pas forcément très fine, mais qui semble effectivement donner le sourire à celles et ceux qui l'essayent.

En plus de son design innovant, la selle est ajustable à différents niveaux. Grâce aux vis disposées dans la tige, il est possible de l'ajuster d'avant en arrière, mais aussi de régler sa hauteur, sa largeur et son inclinaison. Le paradis pour les amateurs de belle selle.

Si vous la voulez, il vous faudra contacter ataraxyBSC sur son site…

Lire la suite sur Slate.fr