VIDÉO - Julie Graziani s’explique après ses propos polémiques sur le SMIC : “C’était hyper blessant”

Ces propos ont provoqué une vive polémique. Dans l'émission 24h Pujadas sur LCI, Julie Graziani avait eu des mots jugés très durs le 4 novembre dernier. Après une séquence mouvementée entre Emmanuel Macron et une mère célibataire, la journaliste avait lancé en plateau : "Seule avec deux enfants, au smic, je ne vois pas trop comment on peut s'en sortir", puis d'ajouter : "Qu'est-ce qu'elle a fait pour se retrouver au smic ? Est-ce qu'elle a bien travaillé à l'école ? Est-ce qu'elle a suivi des études ? Et puis si on est au smic, il ne faut peut-être pas divorcer non plus dans ces cas-là".

Des propos qui avaient provoqué la colère des internautes. Invitée sur le plateau de l'émission Morandini Live sur Cnews ce vendredi 8 novembre, Julie Graziani a tenté d'éteindre l'incendie. "Je pars sur une idée qui me paraît bonne (...) et là tout à coup je m'emballe, je me monte le bourrichon toute seule et ça part, et ça part. Ce dont j'ai pris conscience, c'est que j'ai projeté sur cette dame - que j'ai jugé sans la connaître - mes souvenirs d'enfance qui me sont remontés à la figure et mes angoisses. J'ai connu la précarité quand j'étais jeune (...) J'ai vu les problèmes d’argent de mon père, qui a fait faillite, mon père humilié" a-t-elle tenu à expliquer.

Puis regrettant ses propos, elle a ajouté : "J'ai été trop dure. Et ce que j'ai dit, pris au pied de la lettre, c'était hyper blessant." Suite à ses propos sur LCI, Julie Graziani s'est fait lyncher sur les réseaux sociaux. A Jean-Marc

Retrouvez cet article sur GALA

Qui est Julie Graziani, cette chroniqueuse de LCI qui fait polémique après ses propos sur le SMIC ?
L'éditorialiste Julie Graziani critiquée pour ses propos sur LCI : David Pujadas répond à la polémique
VIDÉO - C'est que de la télé : une chroniqueur crée la polémique après des propos jugés homophobes sur le Pacs
Ségolène Royal se justifie après ses propos sur le cancer du sein qui ont provoqué un tollé
VIDÉO - Meghan Markle égocentrique ? Pourquoi ses propos sont maladroits