VIDÉO - Jean-Marie Bigard s’explique après son dérapage sur le pass sanitaire et l’étoile jaune

·1 min de lecture

Après ses propos polémiques, l'heure était aux explications pour Jean-Marie Bigard. Ce samedi 22 mai, l'humoriste se trouvait à Paris lors d'un rassemblement des anti Pass sanitaire. Au micro de RT France,Au micro de RT France, il n'a pas hésité à vilipender ce document qui sera exigé pour accéder à certains grands rassemblements et pour voyager. "C'est une honte nationale. Il faut absolument mettre un signe distinctif comme on a fait avec les juifs pendant la Seconde Guerre mondiale", a alors affirmé l'époux de Lola Marois. "C'est pas plus pratique de nous mettre un signe pour dire 'Je ne suis pas vacciné !'?' avait également ajouté Jean-Marie Bigard.

À la suite de ce dérapage verbal, Jean-Marie Bigard est venu s'expliquer sur le plateau de Touche pas à mon poste ce lundi 24 mai lors d'un débat intitulé "Pour ou contre le pass sanitaire ?". L'humoriste n'a pas regretté ses propos. "On a quand même le ministre de la Santé qui nous dit que les personnes qui ne seront pas vaccinées seront défavorisées. C'est la dictature en marche", s'est-il défendu. "Arrêtez, là ce n'est pas la mort à la fin, ce n'est pas les camps de concentration", lui a retorqué la chroniqueuse Géraldine Maillet, qui n'a guère apprécié le rapprochement fait entre l'étoile jaune et le pass sanitaire.

Les opposants au pass sanitaire craignent entre autres une restriction des libertés et un certain flicage. Sur ce dernier point, le docteur Jean-Paul Hamon, présent aussi sur le plateau de TPMP, a tenu à mettre les (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Renaud : la discrète Sophie Séchan, se confie sur son célèbre frère "pince-sans-rire"
VIDÉO - « Emmanuel Macron c’est comme Martine », la petite blague de Cyril Hanouna
VIDÉO - Affaire Patrick Poivre d’Arvor : « c’est un gros lourdaud » témoigne son ami Bernard Montiel
Sylvie Vartan "fataliste" sur les infidélités de Johnny et les "pacotilles de filles de passage"
Dominique Strauss-Kahn et Myriam L'Aouffir : cette cérémonie « pour magnifier leur amour »