VIDÉO - "J'étais la vilaine" : Anny Duperey accusée d’avoir inventé les effets secondaires du Levothyrox

Le Levothyrox joue un rôle primordial. Il aide à maintenir ou à rétablir l’équilibre thyroïdien d'un patient. Courant 2017, la formulation de ce médicament prescrit à trois millions de Français a été changée sans avertissement, provoquant une forte augmentation des signalements d'effets secondaires. Pendant quinze années, l'actrice Anny Duperey a justement été traitée au Levothyrox "pour une faiblesse de la thyroïde". Suite au changement, elle remarque l'apparition de maux de tête, des vertiges, de douleurs articulaires ou de crampes. Malheureusement, explique-t-elle cette semaine sur le plateau de Vivement Dimanche, aucun autre choix ne s'offre alors aux patients. "Il faut savoir ce qui était grave dans cette affaire: quand on a substitué brutalement un médicament à un autre, dans une situation de monopole, on ne pouvait pas prendre autre chose, on été piégé", explique-t-elle à Michel Drucker.

Quelques temps après ce changement, Anny Duperey découvre la pétition lancée en ligne contre nouvelle formule par une certaine Sylvie Robache. Elle comprend alors ce qu'il lui arrive et se joint à l'action collective. Elle fait alors face à un déni de l'industrie et des autorités. Sur le fauteuil rouge de Michel Drucker, elle se rappelle ainsi comment une partie du milieu médical essaye alors "de lancer une chose comme quoi les médias avaient peut-être provoqué les effets secondaires. C'était moi, 'oh! la vilaine'." Pire encore, assure-t-elle, "il y a même des médecins qui ont parlé d'un

Retrouvez cet article sur GALA

Quand un tube de Johnny Hallyday conduit au drame...
Christian Quesada des "12 coups de midi" : un rebondissement à venir ?
Brigitte Macron a "très peur" : des menaces pèsent sur ses proches
Jacques Chirac taquiné sur Jacqueline Chabridon en présence de Bernadette, ce dîner qu’il n’a pas digéré
Laurent Kérusoré (Plus belle la vie) : triste après un chagrin d'amour, il partage sa peine avec ses fans