VIDÉO - "J'étais pas prête à ça" : April Benayoum (Miss Provence) revient sur le racisme qu'elle a subi

·1 min de lecture

L'élection de Miss France 2021, célébrée il y a trois mois, a fait beaucoup de bruit. Pendant la cérémonie, des tweets antisémites visant April Benayoum, ont circulé. En effet, après la diffusion du portrait de Miss Provence 2020, qui confiait être d'origine israélo-italienne, une vague de messages racistes a envahi la Toile. Invitée sur le plateau de Touche pas à mon poste sur C8 ce vendredi 12 mars, la première dauphine est revenue sur cette épreuve qui l'a profondément "blessée". Accompagnée de son avocat, Maître Jean Veil, la reine de beauté qui avait finalement décidé de porter plainte en décembre dernier, s'est dit "marquée" par ce déferlement de haine. "Déjà, l'aventure Miss France, ça nous marque. Mais quand on fait cette aventure, on ne s'attend pas à avoir ce genre de commentaires", a-t-elle souligné dans l'émission de Cyril Hanouna.

Depuis le début de cette affaire, April Benayoum a été traversée par plusieurs sentiments. Ce n'est qu'au lendemain de la cérémonie qu'elle a appris ce qui se passait sur les réseaux sociaux. "Le soir de l'élection, on est un petit peu ailleurs et on a envie de profiter des derniers moments avec les autres candidates. Je l'ai appris par des amis qui m'ont envoyé des messages", a-t-elle expliqué dans le talk-show. Heureusement, l'étudiante en commerce et marketing a pu compter sur la bienveillance d'autres internautes. "J'ai reçu énormément de soutien par rapport à ça. Je ne m'attendais pas à une telle vague de soutien. J'ai envie d'en parler. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Didier Raoult : 5 points à savoir sur son couple
Meghan Markle et Harry : cette cagnotte gênante pour les "aider à payer leur hypothèque"
Drame à Argenteuil : Eva Longoria ébranlée par la mort tragique d'Alisha... Son geste de soutien
César 2021 : Roselyne Bachelot, en coulisses, n’a pas « digéré » les attaques contre elle
Meghan Markle encore décriée : ce prince qui ne l'épargne pas