VIDÉO - Isabelle Adjani : cette fatalité à laquelle elle n'échappe pas

·1 min de lecture

Née à Paris il y aura 66 ans le 27 juin prochain, Isabelle Adjani semble fière de ses origines, qu’elle porte visiblement comme un bagage impossible à déposer. L’actrice, qui sera à l’affiche le 30 juin, du film Sœurs réalisé par Yamina Benguigui, était l’invitée d’Anne-Elisabeth Lemoine, ce vendredi 25 juin. Sur le plateau de l’émission C à vous, diffusée sur France 5, la comédienne a évoqué ses racines kabyles et allemandes, qu’elle qualifie de "volantes". Face à Patrick Cohen, qui a mis le sujet sur la table, la star de L’été meurtrier a donné des explications sur ce terme, qu’elle a elle-même choisi.

"C’est parce que je suis profondément nomade et j’ai essayé de me faire à l’idée de la sédentarité", a affirmé Isabelle Adjani, en soulignant que son "métier entretient ça, cette espèce de vagabondage". "Je crois que c’est un héritage culturel en fait et puis, probablement, mes parents s’étant ancrés de façon plutôt artificielle, de façon qui ne leur a pas réussi dans la vie, quand il se sont installés en France… Je crois que je n’ai pas encore rompu avec cette espèce de fatalité, de ne pas appartenir au lieu dont on prenait pourtant l’identité. Puisque je suis née Française et eux se sont naturalisés Français, mais quelque chose reste flottant", a-t-elle enchaîné.

Durant la soirée, la comédienne a également eu beaucoup d’émotion en s’exprimant sur son dernier rôle et en lisant un extrait du livre L’or du temps, écrit par François Sureau. Au côté de la réalisatrice du drame Sœurs, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Isabelle Adjani au bord des larmes chez Anne-Elisabeth Lemoine
"Il suffit de leur tirer dessus" : cette suggestion choc de Donald Trump
Hommage à Johnny Hallyday : une énième polémique éclate
Hommage à Diana : deux grands absents de la famille royale
VIDÉO - Emmanuel Macron mauvais élève ? Cette confidence lâchée par une députée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles