Vidéo. En Indonésie, une forêt “réservée aux femmes” menacée par la pollution

·1 min de lecture

À Jayapura, la capitale de la province indonésienne de Papouasie, se trouve une forêt de mangroves réservée aux femmes : depuis des générations, elles s’y retrouvent pour partager leurs histoires et collecter des palourdes le long des berges. La chaîne BBC News consacre un reportage à cet espace sacré, aujourd’hui menacé par la déforestation et la pollution.

Seules les femmes ont le droit d’y entrer : dans la province de Papouasie, en Indonésie, une mangrove réservée aux femmes tient presque du sanctuaire. “Cette forêt a toujours été réservée aux femmes. Elle existait bien avant ma naissance, elle a toujours été là, avec les mêmes règles”, explique Adriane Meraudje, une habitante de Jayapura, la capitale de la région, dans un reportage de BBC News visible ci-dessous.

La tradition veut que les femmes se dévêtissent lorsqu’elles arrivent le long des berges de la mangrove pour pêcher des palourdes. Les hommes qui viendraient jouer les intrus s’exposent à des amendes pouvant aller jusqu’à 1 million de roupies indonésiennes, soit environ 60 euros.

“Lorsque la marée est basse, nous y allons toutes ensemble, explique Ati Rumboyrusi, une villageoise. Il n’y a pas d’hommes, alors nous pouvons partager librement nos histoires avec les anciennes. Nous nous immergeons dans la mer et nous tâtonnons à travers la boue pour trouver des palourdes.”

Elles revendent ensuite leur pêche sur les marchés du coin.

Pollution et déforestation

Cette forêt est aujourd’hui atteinte par la pollution. En l’espace de cinquante ans, sa taille a diminué de moitié, note la BBC. Des bouteilles en plastique et d’autres déchets venus des villes voisines s’accumulent le long des berges. Les femmes papoues déplorent, la gorge nouée, cette dégradation de leur forêt. Adriane Meraudje témoigne :

L’océan a beaucoup changé, […] à cause des ordures. Lorsqu’il pleut, les déchets des marchés, en ville, arrivent jusqu’ici. Je me demande souvent : ‘Qu’est-il arrivé à notre océan ?’

L’île de Nouvelle-Guinée, partagée entre l’Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée, subit depuis

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles