VIDÉO - Inceste : le témoignage puissant de Loubna Méliane porte-parole d’Europe Écologie Les Verts

·1 min de lecture

Alors que le tabou de l’inceste semble se lever avec le livre de Camille Kouchner à l’origine de l’affaire Duhamel, et de nombreux témoignages sur les réseaux sociaux avec le hashtag MetooInceste, le monde politique s’empare de ce sujet. Une semaine après la prise de parole de Brigitte Macron sur TF1 où la Première dame indiquait que « le silence est la mort de l’acte », son mari s’est exprimé dans une vidéo postée sur Twitter ce samedi 23 janvier. Mais ce sujet ne touche évidemment pas seulement La République en marche. Chez Génération Écologie, c’est la porte parole Loubna Méliane qui a décidé de briser le silence. Selon elle, « plus il y aura des témoignages, plus les enfants vont prendre conscience que ce n’est pas une attitude normale ».

« Moi, il m’a fallu des années pour me dire : ‘en fait, ce n’est pas mon père. C’est mon géniteur, mais ce n’est pas mon père. Devenir père, ça se mérite », a confié Loubna Méliane ce dimanche 24 janvier dans C Politique sur France 5. Un constat qu’elle a fait en devenant maman. « Je me sacrifierai pour mes enfants. Mais moi j’ai grandi dans une famille où on ne se sacrifie pas pour les enfants. C’est tout l’inverse. Ce sont les enfants qui doivent se sacrifier pour les parents », a raconté la femme politique. Deux après son procès, elle regrette que sa famille n’ait pas fait un geste envers elle.

« J’ai grandi avec des oncles, des tantes, des cousins, des cousines… Je n’ai reçu aucun coup de fil. Aucun coup de fil de personne », a expliqué (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Melania Trump : nouvelle bourde ! Cette tradition non respectée avant de quitter la Maison Blanche
Hélène Darroze dévoile une adorable photo de sa fille et son charmant neveu
Françoise Hardy : pourquoi elle n'a jamais divorcé de Jacques Dutronc ?
"J'ai voulu crier" : Marie-France Pisier enterrée dans le caveau des Duhamel... Ses proches fulminent
Affaire Harvey Weinstein : Carla Bruni a évité le pire grâce à sa famille, « son bouclier »