VIDÉO. Incendie de Lubrizol : l'enquête est "destinée à détecter d'éventuels dysfonctionnements dans les services de l'État"

franceinfo

Le patron de l’entreprise Lubrizol de Rouen est auditionné mardi 22 octobre par une commission d’enquête parlementaire composée de sénateurs, après l'incendie de l'usine fin septembre. L'enquête est "destinée à détecter d'éventuels dysfonctionnements dans les services de l'Etat en amont de l'accident, pendant ou depuis", explique mardi sur franceinfo Hervé Maurey, sénateur du groupe Union centriste de l’Eure et président de la commission d’enquête du Sénat.

Volume de stockage plus important, moins d'inspecteurs sur le site : "On peut se demander si c'est pertinent d'avoir alléger les contrôles de nature environnementale" depuis 10 ans, s'interroge Hervé Maurey. "Cela fait partie de ce que l'on regardera", indique-t-il.

Pour donner l'alerte, des moyens "d'un autre temps"

La commission va aussi s'intéresser au déclenchement de l'alerte pour savoir si elle a été donnée "dans des conditions satisfaisante". Le préfet reconnait lui-même que les moyens utilisés aujourd'hui pour donner l'alerte sont "d'un autre temps", explique Hervé Maurey qui reconnaît une certaine "confusion" en termes de communication. La population a été confinée chez elle durant les premières heures de l'incendie. "Le confinement est effectivement la règle face à une telle situation et ce n'est pas forcément le réflexe que l'on peut avoir", pointe (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi