[Vidéo] Ces hauts responsables français qui passent au service de l’étranger

·2 min de lecture

Le journaliste Clément Fayol publie "Ces Français au service de l’étranger". Il est l’invité de Marianne TV.

« Affairisme, mélange des genres ou naïveté : quand notre élite oublie la France ». C’est le sous-titre sévère de Ces Français au service de l’étranger*, un livre signé du journaliste d’investigation Clément Fayol, collaborateur occasionnel de Marianne. Dans cette enquête très fouillée, il raconte comment des puissances étrangères (Etats-Unis, Chine, Russie, émirats du Golfe, anciennes colonies…) recrutent dans l’intelligentsia politique, économique et militaire française.Clément Fayol est parti d’un constat qu’il écrit noir sur blanc : « Signe que notre pays pèse sur la scène internationale, il est ciblé par tous les groupes de pression, entreprises, banques, Etats ou groupe d’intérêt possibles. Qui y voient un marché à pénétrer, un membre du Conseil de sécurité de l’ONU à influencer, une ancienne puissance coloniale à manœuvrer ou un membre fondateur de l’Union européenne à fléchir. Un pays puissant encore, mais rendu vulnérable par ceux-là mêmes qui le dirigent. Si bien que, durant chaque enquête que je mène pour différentes rédactions, je constate l’émergence d’un mécanisme d’entrisme et d’influence qui s’appuie sur l’utilisation de hautes personnalités françaises. Des anciens hommes politiques, des élus, des PDG de fleurons industriels, des hauts fonctionnaires qui acceptent de se mettre au service d’intérêts étrangers. »On croise dans le livre de...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoiresSelon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record"Meurtres à White House Farm" : le docu-fiction sur l'une des plus sordides affaires des années 80"80% de mes contrats sont tombés" : Bastien, gérant d'une boîte de sécurité privée, victime collatérale du Covid-19