VIDÉO - « Le gouvernement fait n’importe quoi », Pascal Praud s’énerve sur la fermeture des frontières

·1 min de lecture

L'une des dernières décisions prises par le gouvernement a fait particulièrement réagir les chroniqueurs de L'heure des pros sur Cnews. Ce mardi 13 avril, Jean Castex a annoncé devant les sénateurs la suspension jusqu'à nouvel ordre tous les vols entre le Brésil et la France. Une décision motivée par le variant brésilien du Covid-19, qui serait plus mortel et plus contagieux. Dans son émission, Pascal Praud a qualifié de "mauvaise" la décision prise à ce jour. "ll faut suspendre tous les vols d'Amérique du sud", a-t-il ajouté avant d'être interrompu par l'arrivée en retard de Benjamin Morel, maître de conférence, autour de la table. "On est en train de parler du gouvernement qui a fait n'importe quoi", lui a alors lancé le journaliste de CNews.

Dans la suite du débat, Jérôme Béglé, directeur adjoint de la rédaction du Point, est allé dans le même sens que Pascal Praud. "Il faudrait dire que temporairement on suspend les vols du Mexique à Ushuaïa si je peux dire", a-t-il avancé tout en indiquant que la décision de suspendre tous les vols entre la France et l'Amérique du sud lui semble "inévitable". De son côté, Ivan Rioufol, journaliste et éditorialiste, a pointé du doigt "un problème fondamentalement idéologique et politique" derrière la décision actée par le gouvernement ce mardi 13 avril. "Ils ne veulent pas fermer les frontières. Cela fait un an que le président de la République a théorisé lui-même que le virus n'avait pas de frontières", a-t-il notamment regretté.

Article (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Il creuse profond" : Hoshi ne pardonne pas les insultes de Fabien Lecoeuvre
PHOTO - Jalil Lespert heureux au volant de la voiture de Johnny Hallyday ?
Le saviez-vous ? Comme Harry, le prince Philip a failli épouser une actrice américaine
VIDÉO - "Vous êtes cinglé !" : accrochage entre Fabrice Di Vizio et Gilles Verdez dans TPMP
VIDÉO - "Ça va empirer" : l'émouvant combat d'Hoshi contre sa surdité