En vidéo, des gorilles surpris en train de chanter et… de péter pour la première fois

Nathalie Mayer, Journaliste

Une animatronique, c’est une créature robotisée que l’on peut mouvoir à distance. C’est l’astuce utilisée par une équipe américaine de John Downer Productions pour s’infiltrer chez les gorilles sauvages des montagnes et filmer leur intimité. Les scènes se jouent dans un sanctuaire pour animaux, en Ouganda. Elles montrent notamment pour la première fois, des singes qui chantent autour d’un repas et qui pètent après avoir mangé.

L’animatronique de l’équipe américaine de John Downer Productions sera-t-elle acceptée parmi les gorilles sauvages d’Ouganda ? © John Downer Productions, YouTube

Pour en arriver là, l’équipe a conçu un petit gorille — plus à même de s’intégrer à un groupe qu’un adulte qui aurait suscité plus de méfiance — plus vrai que nature. Elle a notamment travaillé sur les yeux de l’animatronique. Car chez les gorilles sauvages, la communication par contact visuel revêt une extrême importance.

Pourquoi les gorilles chantent-ils ?

Ainsi l’espion était capable de détourner les yeux en signe de respect envers les gorilles plus âgés. De quoi réussir à se faire accepter sans susciter de peur dans le groupe. Il pouvait aussi se frapper la poitrine comme le font les vrais singes. Il a d’ailleurs attiré un autre jeune gorille qui s’est précipité vers lui en imitant ce geste. Comme une invitation au jeu.

Un extrait du reportage « Nature : Spy in the Wild 2 » tourné par l’équipe américaine sur lequel on surprend des gorilles en train de chanter… et de péter. © Nature on PBS, YouTube

En 2016, une étude réalisée au Congo avait déjà montré que les gorilles avaient l’habitude de chanter en mangeant. Des enregistrements sonores avaient pu être recueillis. Et ils avaient suggéré que les gorilles mâles chantent d’autant plus qu’ils apprécient leur nourriture. Peut-être une façon de rassurer le groupe sur la qualité et la quantité de ce que ces leaders mangent.

> Lire la suite sur Futura