VIDÉO - Fort Boyard : Bruno Guillon chamboulé par une nouvelle épreuve… Les téléspectateurs scotchés

·1 min de lecture

Ce samedi 26 juin, le deuxième épisode de la saison 32 de Fort Boyard a été diffusé sur France 2. Comme à son habitude, le père Fouras a redoublé d'imagination pour proposer une épreuve inédite qui a fait frissonner les téléspectateurs. Et pour inaugurer ce nouveau défi, le choix d'Olivier Minne s'est porté sur Bruno Guillon. L'animateur âgé de 50 ans a donc été le tout premier candidat de l'histoire à tester la "cabine vertigineuse" et autant dire qu'il a eu le cœur bien accroché. Son courage a d'ailleurs été salué par de nombreux Twittos.Comme le père Fouras l'a si bien souligné, Bruno Guillon inaugure souvent de nouvelles épreuves, toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Après quelques flashbacks qui ont défilé devant leurs écrans, les téléspectateurs ont découvert cette énième création de Fort Boyard. En amont, Olivier Minne avait déjà annoncé la couleur en offrant une description quelque peu intrigante. "Une cabine téléphonique d'un genre particulier […] où un moment donné la situation va déraper", a-t-il expliqué et il ne pouvait pas si bien dire.

Même si l'animateur a résolu l'énigme du père Fouras en un temps record, ce dernier a voulu s'amuser avec cet habitué de l'émission. En appuyant sur un bouton, la cabine téléphonique s'est alors ouverte et Bruno Guillon a été projeté dans les airs, au-dessus d'une mer déchaînée. Pour le candidat et les internautes, cette nouvelle épreuve était assez "sensationnelle", même si pour certains, le père Fouras est "toujours (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Luana Belmondo : "bonheur et tendresse" pour célébrer les 30 ans de son fils Alessandro
Delphi Primrose : découvrez la nouvelle starlette du gotha anglais et fille de Lord Dalmeny
VIDÉO - Meghan Markle et Harry à la fois "transgressifs, un poil vulgaires, mais touchants"
VIDÉO - Affaire Duhamel-Kouchner : "C'est l'élite qui règle ses comptes avec l'élite"
Jean Dujardin sur la gifle à Macron : "L'humiliation, j'ai connu ça ! C'est une douleur qui colle"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles