VIDÉO - « Il faut tout ouvrir ! » : Pascal Praud à fond pour le déconfinement total

·1 min de lecture

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi 22 avril un assouplissement possible des restrictions sanitaires, avec réouverture de certains lieux accueillant du public, d'ici la mi-mai, sous réserve que la situation épidémique le permette et, évidemment, en suivant un protocole sanitaire strict. Des jauges resserrées devront être respectées et cette idée a irrité Pascal Praud, qui a réagi dans son émission L'Heure des pros sur CNews après la conférence de presse gouvernementale. Pour lui, « il faut tout rouvrir » et c'est tout.

Pascal Praud trouve absurde de rouvrir les lieux concentrant beaucoup de monde sans qu'il n'y ait… de monde. « Il faut tout ouvrir ! Tout ouvrir puisque ça ne sert à rien », a-t-il lancé face à ses chroniqueurs. Le présentateur de CNews a souligné que les chiffres épidémiques étaient les mêmes aujourd'hui qu'il y a trois semaines et que, donc, les mesures de freinage sont inefficaces. Concernant ces chiffres, justement, Jean Castex a expliqué à 18 heures que le troisième pic de l'épidémie de Covid-19 semblait « derrière nous » et que l'on se trouvait désormais sur un plateau.

En opposition à Pascal Praud, qui est favorable au déconfinement total, Olivier Dartigolles, conseiller municipal de Pau et chroniqueur sur CNews, a estimé qu'il fallait au contraire resserrer la vis face à la flambée des cas. « Mais arrêtez avec votre flambée ! », lui a rétorqué Pascal Praud. L'élu de Pau ne s'est pas démonté pour autant et a insisté : « Moi je défends une stratégie (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Ne viens pas pour rien dire !" : Pascal Praud allume Jean Castex et sa conférence de presse
VIDÉO - Brahim Bouhlel condamné à de la prison ferme : l'humoriste « traumatisé »
Olivier Véran « consterné » : le ministre veut « faire sauter tous les verrous »
VIDÉO – "Une tête d'arabe" : Élisabeth Lévy assume ses propos face à Sonia Mabrouk
Mort du chanteur Les McKeown à 65 ans : les fans sous le choc