VIDÉO - « Faites attention avec ce complotisme » : Pascal Praud fait la leçon à un de ses chroniqueurs

·1 min de lecture

Ce jeudi 19 novembre, les téléspectateurs de CNEWS ont, une fois n'est pas coutume, assisté à un vif échange entre Pascal Praud et Jérôme Béglé, chroniqueur de l'émission L'heure des Pros. Alors que l'ancien journaliste sportif commentait les derniers chiffres de l'épidémie de coronavirus, le directeur adjoint de la rédaction du Point a tenu à réagir. Une sortie inacceptable aux yeux de Pascal Praud, qui pointait pourtant encore récemment du doigt les chiffres du gouvernement.

"La première cause de mortalité en France aujourd'hui, quotidiennement, c'est la Covid-19 ! C'est un fait !", a lancé Pascal Praud face à un Jérôme Béglé dubitatif. "Ça, bon... Dans la façon dont c'est classé, oui, mais est-ce que c'est vraiment le cas...", a alors répondu le chroniqueur. Une prise de parole rapidement interrompue par le présentateur, connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche : "Oh arrêtez ça, non, non ! Faites attention aussi sur ce complotisme ! Ce que vous voulez dire c'est qu'il y a des gens qui meurent 'du covid' et 'avec la covid.' Je l'ai dit aussi, mais on meurt du covid !"

"Mais ce n'est pas du complotisme, Pascal !", s'est alors agacé Jérôme Béglé, bien décidé à défendre son point de vue, "on serait peut-être mort d'autre chose si la période covid n'avait pas été... On serait peut-être mort le même jour d'autre chose !" Des hypothèses qui ont fait bondir celui qui depuis la début de la crise sanitaire n'a pourtant eu de cesse de critiquer le travail d'Olivier Véran. "Là, allez (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Suzanne Lindon, "contente et émue" par un grand honneur
« Ça va très, très mal » : la femme de Jean-Jacques Bourdin grinçante sur les audiences de RMC
Amel Bent, sa soeur a souffert de sa notoriété : "Je ne voulais plus qu'elle vienne me chercher à l'école"
Albert de Monaco les larmes aux yeux : l'image forte de la Fête nationale
"C’est tragique" : comment Tom Cruise a tourné le dos à sa fille Suri