Cette vidéo d'un "brûlage dirigé" dans une forêt ne vient pas réfuter le réchauffement climatique

Dans le contexte des incendies de forêts ayant frappé la Grèce fin juin, des internautes ont partagé sur Facebook une vidéo censée montrer un incendie volontaire. A les en croire, ces images remettraient en cause la réalité du changement climatique. Mais cette séquence montre en réalité un "brûlage dirigé" aux Etats-Unis, comme l'a expliqué l'entreprise à l'origine de cette opération. Cette technique strictement encadrée et utilisée dans différents pays - dont la France - permet d'éviter ou de limiter les feux de forêt, dont les effets sont bien aggravés par le réchauffement climatique.

"C'est ça le changement climatique", ironise une publication Facebook en grec partagée plus de 1.700 fois depuis sa mise en ligne le 28 juin 2024.

On y voit, dans une vidéo, le conducteur d'un véhicule tout terrain circuler sur une route dans l'obscurité, un jet de flammes jaillissant du véhicule pour enflammer la lisière d'une forêt sur sa droite, traçant ainsi comme une ligne de feu.

Cette séquence a également été partagée plus de 1.300 fois dans une autre publication Facebook grecque avec la même légende, fin juin, au moment où la Grèce faisait face à une série d'incendies de forêt près d'Athènes et sur l'île de Serifos, qui ont brûlé plusieurs hectares et endommagé des maisons et des entrepôts.

Cette vidéo circulait déjà en français sur les réseaux sociaux en avril 2024, avec une légende similaire.

<span>Capture d'écran réalisée sur X (ex-Twitter), le 9 juillet 2024. </span>
Capture d'écran réalisée sur X (ex-Twitter), le 9 juillet 2024.

"Des 'changements climatiques' à l'oeuvre. Parait que la saison des incendies de forêt est précoce cette année. C'est commencé depuis le mois dernier en Alberta [une province de l'ouest du Canada, NDLR]", "Que dire ? Ils suivent un plan, et s'y tiennent. Les médias mensongers font le reste. Voilà le réchauffement climatique à l'oeuvre...", pouvait-on notamment lire dans ces publications Facebook et X.

Mais cette vidéo est sortie de son contexte originel et utilisée de manière trompeuse : elle a été filmée aux Etats-Unis et montre, comme l'a expliqué la société ayant filmé la vidéo à l'AFP, l'allumage d'un "brûlage dirigé", une technique couramment utilisée aux Etats-Unis et dans d'autres pays - dont la France, comme on peut notamment le voir dans cette vidéo de démonstration des pompiers des Bouches-du-Rhône - pour prévenir ou limiter les feux de forêt.

Une vidéo de brûlage dirigé dans l'Alabama

Une recherche d'image inversée permet de retrouver la même vidéo, dans une publication du 3 mars 2024 (lien archivé) sur la page Facebook de l'entreprise située dans l'Alabama (Etats-Unis), CFM Fire Managers.

La légende de cette séquence partagée plus de 26.000 fois et comptabilisant plus de 4 millions de vues indique : "Voici une courte vidéo de la semaine dernière. On a brûlé de nuit [45 hectares] d'un peuplement de pins à encens pour réduire la brûlure [potentielle] et diminuer le risque de mortalité des arbres".

Comme le détaille le site de CFM Fire Managers (lien archivé), l'entreprise a pour spécialité l'usage d'une technique connue sous le nom de "brûlage dirigé" afin de réduire les risques de feux de forêt : "Plus de brûlages dirigés équivaut à moins de feux de forêt extrêmes".

Joint par l'AFP le 1er juillet 2024, John Ryals (lien archivé), le patron de CFM Fire Managers a indiqué que la vidéo a bien été filmée par son entreprise et montre l'allumage d'un brûlage dirigé dans l'Alabama (sud-est des Etats-Unis) en mars 2024.

"Nous réalisons des brûlages dirigés dans tout l'Alabama. C'est une pratique très courante dans notre pays", a-t-il également souligné, précisant : "Nous allumons intentionnellement le feu pour éliminer les plantes envahissantes et indésirables qui empiètent sur le peuplement de pins et finissent par l'envahir. Grâce à leur écorce épaisse, les pins arrivent à survivre au feu. Tout le reste meurt, ce qui permet de nettoyer le terrain."

Comme on peut le voir sur différentes ressources disponibles en ligne, telles qu'une page de l'université de Géorgie (lien archivé), un article du média Georgia Public Broadcasting (lien archivé) ou encore un article de l'armée américaine (lien archivé), les brûlages dirigés réalisés aux Etats-Unis peuvent être allumés avec le même type de véhicule et de système d'allumage que ceux visibles sur la vidéo devenue virale.

<span>Capture d'écran de la vidéo de CFM Fire Managers (à gauche) et d'une photo de l'article de l'université de Géorgie (à droite), réalisées le 3 juillet 2024.</span>
Capture d'écran de la vidéo de CFM Fire Managers (à gauche) et d'une photo de l'article de l'université de Géorgie (à droite), réalisées le 3 juillet 2024.

L'Alabama Forestry Commission, l'autorité fédérale en charge des forêts de cet Etat, recourt également à des brûlages dirigés à l'aide du même type de véhicule, comme on le peut voir sur cette photo tirée de son site officiel (lien archivé).

<span>Capture d'écran du site de l'Alabama Forestry Commission prise le 3 juillet 2024. </span>
Capture d'écran du site de l'Alabama Forestry Commission prise le 3 juillet 2024.

Jointe par l'AFP le 2 juillet 2024, Elishia Ballentine (lien archivé), membre de l'Alabama Forestry Commission, a indiqué que son équipe avait également réalisé des brûlages dirigés en Alabama en février et mars pour "éviter les feux de forêt."

Les Etats-Unis ne sont pas le seul pays d'Amérique du nord à recourir à cette technique.

Le site du gouvernement du Canada y consacre une page dédiée (lien archivé), en expliquant que cette méthode, utilisée par des spécialistes en tenant systématiquement compte "de la sécurité" et de la "qualité de l'air" permet de "réduire les risques d’incendie" comme de "restaurer et maintenir l’intégrité écologique" du pays : "Le feu est un régénérateur et un élément d’un écosystème sain. Le feu crée de la diversité dans les forêts et les prairies et améliore l’habitat faunique à court et à long terme".

Le brûlage dirigé, une technique ancienne

Les brûlages dirigés sont l'une des techniques utilisées par les pompiers et les services forestiers à travers le monde pour combattre et empêcher les feux de forêt, tout comme pour entretenir les paysages et oeuvrer à une meilleure agriculture.

Contactée par l'AFP le 2 juillet 2024, Pauline Vilain-Carlotti (lien archivé), docteure en géographie et autrice d'une thèse sur les incendies de forêt, a expliqué que la vidéo virale montrait bien un "brûlage dirigé" : "On y voit quelqu'un réaliser une opération de brûlage linéaire, en recourant à un canon à étincelles permettant des jets de faible intensité. Le geste est mécanique et régulier. Cette personne est équipée d'une tenue forestière typique et d'un casque orange, tout indique qu'il s'agit de quelqu'un habilité à réaliser le geste technique d'un brûlage dirigé."

Comme le détaille en outre la spécialiste, l'origine de cette technique remonte aux anciennes pratiques pastorales des éleveurs méditerranéens (le brûlage pastoral ou écobuage), qui utilisaient le feu pour entretenir leurs pâturages, en veillant à toute propagation, prenant notamment pour ce faire en compte les conditions météorologiques (pour éviter le vent et les fortes chaleurs), ou en les réalisant par exemple de nuit, lorsque les températures sont plus fraîches - comme c'est aussi le cas dans la vidéo du brûlage dirigé en Alabama.

Plusieurs pays européens recourent au brûlage dirigé, dont la France et l'Italie. En Grèce, des études sont menées actuellement (lien archivé) par le gouvernement et les services forestiers pour décider d'un éventuel recours à cette technique afin de lutter contre les feux de forêt.

L'influence avérée du réchauffement climatique sur les incendies

Les différentes publications Facebook sortant la vidéo de son contexte sous-entendent en outre, ces images à l'appui, que les feux de forêt ne seraient pas liés au changement climatique.

Même si des incendies de forêts peuvent être déclenchés directement par l'homme (accidents, pyromanes, brûlages dirigés...), il n'en demeure pas moins que les feux de forêt sont "accélérés" par le réchauffement climatique, en pointant qu'il faut s'attendre à des feux de forêt de plus en plus forts, comme l'ont expliqué des experts à l'AFP en juin 2024. 

Dans son sixième rapport (lien archivé), publié entre 2021 et 2023, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) indique que les activités humaines ont "sans aucune équivoque" causé le réchauffement climatique.

Dans une partie de ce rapport (lien archivé), le Giec explique en outre que "les augmentations globales de températures dues au changement climatique anthropique [dû à l'activité humaine] ont accru l'aridité et la sécheresse, allongeant la saison des incendies sur un quart de la surface végétalisée mondiale et augmentant la durée moyenne de la saison des incendies d'un cinquième entre 1979 et 2013".

Dans le détail (lien archivé), le Giec précise que "le changement climatique provoqué par l'homme [influe] sur les feux de forêt en intensifiant son principal facteur de déclenchement, la chaleur. [Celle-ci] assèche la végétation et accélère le brûlage", tout en rappelant que d'autres facteurs sans rapport avec le climat peuvent causer des feux de forêt, tels que la déforestation ou le brûlage agricole.

Selon le Giec, le réchauffement climatique a eu pour conséquence le doublement de la zone de l'ouest des Etats-Unis incendiée par des feux de forêt entre 1984 et 2015 comparé à ce qu'elle aurait représenté sans le réchauffement climatique - soit 4,9 millions d'hectares en plus.

Plus de deux fois plus d'incendies en Grèce en juin 2024 qu'en juin 2023

La Grèce, qui redoute des feux dévastateurs cet été, a déjà subi en juin "plus de deux fois plus" d'incendies qu'au même mois en 2023 en raison de températures particulièrement élevées, a annoncé le 8 juillet 2024 le porte-parole du gouvernement.

En juin, il y a eu "1.281 incendies, soit plus de deux fois plus qu'au cours du même mois de l'année dernière, où il y en avait eu 533", a indiqué Pavlos Marinakis lors d'un point de presse.

"Ce mois de juin est le plus chaud jamais enregistré et les prévisions scientifiques pour juillet sont similaires au niveau mondial", a ajouté le porte-parole.

La superficie brûlée en juin s'élève à 9.800 hectares, ce qui est cinq fois supérieur à la moyenne constatée depuis 2010, selon un centre spécialisé de l'Observatoire National d'Athènes, cité par le quotidien Kathimerini.

Au début du mois, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a averti que son pays était "entré dans le cœur de la saison des incendies".

Le pays, poids lourd du tourisme, est en proie chaque été à des températures suffocantes et des feux dévastateurs.

Mais la situation pourrait être encore plus grave cette année. L'hiver a été le plus doux jamais enregistré et la canicule la plus précoce, avec des températures dépassant localement les 44°C dans la première quinzaine de juin.

Des feux de forêts, attisés par des vents forts et la sécheresse, ont fait rage ces dernières semaines dans la région d'Athènes, dans le Péloponnèse ou encore sur l'île de Chios, dans le nord-est de la mer Egée.

L'AFP a déjà vérifié par le passé de nombreuses images décontextualisées d'incendies.

9 juillet 2024 met à jour un lien