VIDÉO - Le Dr Jean-Paul Hamon enfonce Francis Lalanne : "On est pas obligé de jouer au con"

·1 min de lecture

Ce n'est plus pour sa musique que Francis Lalanne s'illustre. Mais au gré de ses coups d'éclats, notamment politiques, le compagnon d'Alice agace, indigne et ulcère. Le docteur Jean-Paul Hamon met donc le holà dans Touche Pas à Mon Poste, ce mardi 30 mars. "On n'est pas obligé de jouer au con", lance-t-il, moqueur. "Il a une position, il séduit des gens, il y a des gens qui l'aiment, c'est bien pour lui. Mais là, demander aux mecs de s'embrasser, ils sont déjà sans masques, ils sont tout près les uns des autres (...) c'est inconscient", poursuit le président d'honneur de la Fédération des médecins de France.

Ici, le docteur Jean-Paul Hamon fait référence à une récente sortie de Francis Lalanne dans la ville de Nice. Lors d'un rassemblement d'opposition aux mesures de restrictions sanitaires ce dimanche 28 mars - et alors que les services hospitaliers sont déjà pris à la gorge - l'interprète de Reste avec moi, guitare en main, a incité les participants à "commettre un délit." À savoir, à multiplier les embrassades, sans masque ni distanciation sociale. "Que tous ceux qui vont voir la vidéo dans les rues s'embrassent les uns les autres", a-t-il renchéri. Et de s'en prendre au port du masque de protection, plus que jamais plébiscité. "Mettez-le sur le front, à la ceinture, en boucles d’oreilles. Vous pouvez aussi vous en servir pour ramasser les merdes des chiens."

Ce faisant, Francis Lalanne s'est attiré la colère de nombreux internautes, dont le maire LR de la ville, Christian (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Sharon Stone violée par son grand-père maternel : les terrifiantes confessions de la star
Les proches de Brigitte Macron inquiets après des menaces de mort sur sa famille
Audrey Pulvar en colère après la polémique des réunions "non-mixtes" : "Vous mentez et vous le savez"
Patrick Sébastien de retour : son pied de nez après son éviction
Alexandra de Hanovre : la fille de Caroline de Monaco et Ernst August, nouvel atout du Rocher