VIDÉO - "Vous confondez pas langage populaire et langage grossier ?" : Léa Salamé raille Gérald Darmanin

·1 min de lecture

Ce n'est pas un secret, Gérald Darmanin s'oppose fermement à la légalisation du cannabis. Mais dans son discours, le ministre de l'Intérieur a pu faire preuve d'un langage catégorique, vulgaire aux yeux de certains mais issu du peuple selon lui. C'est en tout cas ce qu'il affirme ce jeudi 11 février dans Vous avez la parole. Ni une ni deux, Léa Salamé l'interrompt pour le recadrer. "Vous ne confondez pas langage populaire et langage grossier ?", lui lance-t-elle. Son interlocuteur lui répond avec le sourire. "Je ne pense pas et ce sont les bourgeois qui font cette distinction", avance-t-il, "il y a des mots pour dire que la drogue c'est de la merde. Je crois que ça correspond bien aux ravages que ça fait dans les classes populaires."

Il espère ainsi n'être "jamais vulgaire", bien qu'il puisse être tenté par la grossièreté. Le premier flic de France préfère s'en amuser. Ici, le tacle de Léa Salamé fait référence à sa charge prononcée à l'encontre de la légalisation du cannabis sur l'antenne de LCI en septembre 2020. "C’est bête comme chou", a alors amorcé Gérald Darmanin, "on augmente le prix du tabac parce que c’est mauvais pour la santé, on ne va pas légaliser la drogue à côté. La drogue c’est de la merde, on ne va pas légaliser cette merde." Un refrain proféré quelques jours plus tôt, cette fois sur BFMTV : "consommer des stupéfiants, c'est de la merde." Langage populaire ou grossier, sa répartie cash et familière a parfois exaspéré ses collègues de la majorité.

"Les gens (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Une charge haineuse" : Jean-Luc Mélenchon explique son refus de débattre avec Eric Naulleau
VIDÉO - Marine Le Pen "ne rit pas" d'une candidature d'Éric Zemmour en 2022
VIDÉO - "Tu me fais plus jamais un truc comme ça !" : Nicolas Sarkozy et Édouard Philippe ont failli se battre
Flashback - Kate Middleton et William : découvrez le cottage qui a abrité leurs débuts
« Un duo plus qu’un duel » : le débat Gérald Darmanin / Marine Le Pen fait grincer des dents