VIDÉO - Concert de Johnny Hallyday à l’Olympia : le spectacle “incroyable” qui attend les fans

C'est un triste anniversaire, mais elle a voulu le célébrer, pour les fans. Deux ans après la mort de Johnny, Laeticia Hallyday a décidé d'organiser le 1er décembre prochain une grande soirée hommage au Taulier à l'Olympia. Une salle de spectacle mythique qui a eu une grande importance dans la carrière du chanteur puisqu'il s'y est produit 266 fois entre 1961 et 2006. Intitulé Un soir à l'Olympia, cet hommage cultive le mystère. On en sait pour l'instant très peu sur cet événement - coorganisé avec Universal, maison de disques historique de Johnny -, qui fait déjà des vagues.

S'agira-t-il d'un concert ? Un casse-tête pour Laeticia alors que de nombreux chanteurs proches de Johnny ont pris le parti de David Hallyday et Laura Smet dans la guerre de succession qui déchire le clan. Ce mercredi 9 octobre, dans Touche pas à mon poste, Bernard Montiel en a dit un peu plus sur ce spectacle hommage : "C'est une soirée organisée par Laeticia avec le concours d'Universal, qui a été sa maison de disque pendant des années. Ca ne l'est plus, c'est Warner maintenant. Ils ont monté ça avec Michel Jankielewicz, qui est le nouveau manager. C'est un mec qu'on a connu sur les tournées, c'est lui qui filmait toutes les images de Johnny. D'ailleurs, ils avaient monté une boîte tous les deux à 50% chacun pour exploiter ces images."

Ce sont ces images récoltées tout au long de la carrière de Johnny Hallyday par Michel Jankielewicz qui seront au coeur du show à l'Olympia. Ce ne sera pas un concert mais

Retrouvez cet article sur GALA

Ce qui gêne dans la future soirée-hommage à Johnny à l’Olympia : les fans vent debout contre "la Boudou"
Hommage à Johnny à l’Olympia : un sacré business pour Laeticia Hallyday
VIDÉO - Laeticia Hallyday absente de l’expo Johnny à Saint-Tropez : les vraies raisons
VIDÉO - Pourquoi le nouvel album de Johnny Hallyday a choqué ceux qui ont déjà pu l’écouter
Hommage à Johnny à l’Olympia : Laeticia Hallyday face à un sacré casse-tête