Cette vidéo du concert d'un groupe bosnien n'a aucun lien avec la guerre en Ukraine, elle date de 2021

Une vidéo montrant un groupe de personnes dansant dans un hémicycle circule largement sur Facebook en Afrique de l'Ouest. Elle montrerait selon les internautes qui la partagent des "membres de l'UE" qui auraient adressé "une provocation à l'ensemble de la population russe" en dansant un "Moskal" - un terme péjoratif utilisé en Ukraine pour qualifier les Russes. Attention: cette vidéo n'a pas été prise dans une institution dépendant de l'Union européenne et le concert auquel les personnes filmées assistent est celui d'un groupe de Bosnie-Herzégovine à l'occasion d'un forum en 2021, plusieurs mois avant l'invasion russe de l'Ukraine.

"Parlement européen le 2 septembre 2022: les membres de l'UE ont dansé un Moskal et ont sauté de joie, [adressant] ainsi une provocation à l'ensemble de la population russe", affirment deux pages Facebook en partageant une vidéo de plusieurs dizaines de personnes qui dansent au sein d'un hémicycle. Autour, des écrans retransmettent la scène.

Pour les internautes qui partagent et commentent cette publication, pas de doute: il s'agit d'hommes et de femmes politiques de l'Union européenne qui danseraient "un Moskal", mot utilisé notamment en Ukraine pour se moquer des Russes. L'objectif de ces "membres de l'UE": humilier "l'ensemble de la population russe", affirment-ils encore.

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 14 septembre 2022

Cette vidéo cumule plus d'un millier de vues sur Facebook depuis le 4 septembre en Afrique de l'Ouest. Début septembre, Kiev a lancé une attaque surprise dans la région de Kharkiv (Est) permettant une avancée rapide de ses troupes face à l'armée russe qui a envahi le pays le 24 février.

Concert d'un groupe bosnien au Conseil de l'Europe

Mais cette vidéo d'une vingtaine de secondes n'a rien à voir avec l'Union européenne, l'Ukraine ou encore la Russie: il s'agit d'une scène filmée lors d'un concert d'un groupe bosnien au Conseil de l'Europe (une institution distincte de l'UE), plusieurs mois avant le début de l'invasion russe de l'Ukraine de février.

Une recherche d'images inversée sur Yandex avec des captures d'écran de la vidéo virale permettent de retrouver une version de meilleure qualité de cette même vidéo publiée en novembre 2021 - soit trois mois avant le début de l'offensive russe en Ukraine - dans un tweet d'un député européen espagnol d'extrême-droite et sur un média conservateur espagnol.

Une nouvelle recherche d'images inversée, sur Google cette fois, conduit à une vidéo YouTube publiée à la même époque et intitulée "Dubioza kolektiv - Bella Ciao live at Council of Europe Strasbourg" (Dubioza Kolektiv - Bella Ciao en direct au Conseil de l'Europe à Strasbourg).

Capture d'écran d'une vidéo YouTube réalisée le 14 septembre 2022

En cherchant les mots "Dubioza kolektiv conseil de l'europe" sur Google, on trouve en effet une mention de ce groupe bosnien dans le programme de l'édition 2021 du Forum mondial de la démocratie disponible sur le site de cette plateforme. La page Facebook du Conseil de l'Europe a publié une vidéo de cette performance, expliquant dans sa légende que le groupe était invité pour conclure la session de ce forum.

Attention cependant: le Conseil de l'Europe, malgré son nom, n'est pas un organe de l'Union européenne bien que parmi ses 46 Etats membres, 27 soient membres de l'UE. Une page de son site est d'ailleurs dédiée à dissiper toute confusion à ce sujet, précisant par exemple que le Conseil de l'Europe n'est pas le Conseil européen - qui lui est bel et bien une institution de l'Union européenne.

Le Conseil de l'Europe ne doit pas non plus être confondu avec le Parlement européen (qui lui, est une institution de l'UE), même si les deux sont situés à Strasbourg. Le Conseil de l'Europe est une organisation internationale fondée en 1949 dont le but est de promouvoir et défendre les droits humains.

On observe d'ailleurs plusieurs similitudes si l'on compare la salle visible dans la vidéo avec une photo de l'AFP datant de 2016 de l'hémicycle de l'Assemblée parlementaire du Conseil. Par exemple, la structure du plafond (en rouge), les horloges carrées (en vert) et les écrans d'affichages (en bleu) sont identiques:

Capture d'écran d'une vidéo Facebook, réalisée le 14 septembre 2022

François Hollande, alors président de la France, pendant un discours à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, le 11 octobre 2016, à Strasbourg (couleurs ajoutées par AFP Factuel) ( FREDERICK FLORIN)

 

 

Malgré la mauvaise qualité de la vidéo virale, on parvient à distinguer également les mêmes hauts jaunes portés par tous les membres du groupe, certains ayant leurs instruments en bandoulière, comme dans la vidéo publiée par le Conseil de l'Europe sur Facebook (en rouge ci-dessous).

Capture d'écran d'une vidéo Facebook, réalisée le 14 septembre 2022

Capture d'écran d'une vidéo Facebook, réalisée le 14 septembre 2022

 

 

Des images des événements organisés dans le cadre du Forum mondial de la démocratie dans le même bâtiment sont disponibles ici. On retrouve notamment la performance de Dubioza Kolektiv à la fin de la vidéo visible à ce lien, qui capture l'ensemble de la dernière journée du Forum le 10 novembre 2021.

Par ailleurs, aucun des intervenants prenant la parole au cours de cette édition du Forum ne se présente officiellement comme un député européen ou comme un "membre de l'UE" contrairement à ce qu'affirme la vidéo virale, comme le montre la liste des intervenants sur le site du Conseil. La plupart d'entre elles et eux sont universitaires, membres d'ONG, militants pour le climat ou issus du monde des médias.

A noter que quelques-unes des personnes ayant pris la parole lors de ce forum sont néanmoins membres de gouvernements d'Etats européens, comme Sarah El-Hairy, secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et du Service national universel en France ou Judit Varga, ministre hongroise de la Justice.

Sollicités par l'AFP le 5 septembre, les membres de Dubioza Kolektiv ont confirmé qu'ils "s'étaient produits devant les participants du Forum mondial pour la démocratie organisé par le Conseil de l'Europe en novembre 2021". Le groupe a également envoyé à l'AFP une publication Instagram du Forum les montrant en plein concert.

Enfin, le mot "moskal" utilisé par la vidéo virale est bel et bien un sobriquet péjoratif désignant les Russes, comme le notent ces deux articles (1, 2) - mais l'AFP n'a pas trouvé d'utilisation de ce mot pour désigner une danse moqueuse comme le font les internautes qui partagent ce clip.

Cette vidéo a été également partagée et vérifiée par l'AFP en hongrois, mais accompagnée d'une autre légende - les internautes affirmaient cette fois que les personnes visibles dans la vidéo étaient des politiciens européens en train de "se réjouir de leurs salaires" dans un contexte d'augmentations records des prix de l'énergie à travers le continent.

Contre-offensive ukrainienne et frappes russes

L'Ukraine a annoncé le 13 septembre avoir repris aux Russes durant le seul mois de septembre des milliers de kilomètres carrés dans l'Est et le Sud du pays.

La contre-offensive éclair de l'armée ukrainienne a permis la reconquête de la quasi-totalité de la région de Kharkiv, frontalière de la Russie, notamment les villes de Balakliïa, Koupiansk et Izioum. Ces deux dernières étaient des centres logistiques clé pour les forces russes.

Carte de la situation en Ukraine au 14 septembre à 8h GMT ( SIMON MALFATTO, PAZ PIZARRO, KENAN AUGEARD)

Le 14 septembre, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a promis "la victoire" aux siens depuis la ville stratégique d'Izioum.

De son côté, le même jour, l'armée russe, dont des frappes ont provoqué ces derniers jours de vastes coupures de l'électricité dans plusieurs régions ukrainiennes, a indiqué pilonner les forces ukrainiennes à travers le pays, notamment dans la région de Kharkiv.

"Des frappes massives ont été menées dans les régions des localités de Dvoritchna, Balakliïa et Koupiansk visant les forces vives et les équipements des 14e et 93e brigades motorisées des forces armées de l'Ukraine", a précisé le ministère russe de la Défense dans son briefing quotidien. De nombreuses autres villes et régions ont également été visées.