VIDÉO - "Une charge haineuse" : Jean-Luc Mélenchon explique son refus de débattre avec Eric Naulleau

·1 min de lecture

Jean-Luc Mélenchon a été clair, hors de question pour lui de débattre avec Eric Naulleau. Invité sur le plateau de Balance ton post! ce jeudi 11 février, le fondateur de La France insoumise a détaillé les raisons pour lesquelles il s'était opposé à la présence du chroniqueur, sa seule et unique condition avant d'accepter l'invitation de Cyril Hanouna. "Ce que je ne veux plus faire, c'est que je ne veux plus être dans des traquenards, Monsieur Naulleau est systématiquement extrêmement agressif contre moi, même injurieux, il m'a à un moment donné injurié", a-t-il expliqué.

Puis d'ajouter : "Je n'avais pas envie d'avoir sur le plateau une sorte de charge haineuse (...) Je n'avais pas envie d'avoir un accrochage avec lui sur un mode personnel, supposé qu'il m'ait agressé en me disant 'vous êtes le Führer, comme il l'a dit une fois de moi". Des déclarations qui ont le mérite d'être claires, alors que les relations entre les représentants de La France insoumise et Eric Naulleau ont toujours été particulièrement tendues.

Alexis Corbières, Raquel Garrido ou Adrien Quatennens... nombreux sont les membres de Le France insoumise à s'être accrochés avec Eric Naulleau, qui avait d'ailleurs déclaré sur le plateau de Buzz TV "J’exècre tout ce que représente La France insoumise". Une position que ne semble pas avoir oublié Jean-Luc Mélenchon, qui a confié à Cyril Hanouna : "Je ne veux plus participer à des empoignades ou à des traquenards".

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Jalil Lespert tout sourire près de la piscine à Saint-Barth : Laeticia joue les photographes
VIDÉO - "Vous confondez pas langage populaire et langage grossier ?" : Léa Salamé raille Gérald Darmanin
VIDÉO - Marine Le Pen "ne rit pas" d'une candidature d'Éric Zemmour en 2022
VIDÉO - "Tu me fais plus jamais un truc comme ça !" : Nicolas Sarkozy et Édouard Philippe ont failli se battre
Affaire Richard Berry : sa fille Coline "a apporté de nombreux éléments aux enquêteurs"