VIDÉO - "C'est assez compliqué" : Gérard Jugnot se confie sur l'éducation de son fils Arthur

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il était important pour Gérard Jugnot d'inculquer certaines valeurs à son fils. Ce lundi 13 septembre, alors qu'il était invité dans Télématin pour évoquer le film Pourris gâtés, qui sortira en salles ce mercredi 15 septembre, le comédien du Splendid a fait quelques confidences au sujet de l'éducation donnée à Arthur Jugnot : "C'est tout le problème des parents maintenant, de comment éduquer, comment gâter leurs enfants, sans les gâcher", a-t-il expliqué en préambule. Et Thomas Sotto de s'interroger : "Comment vous étiez vous avec Arthur ? Vous étiez déjà connu quand vous l'avez eu Arthur ?" L'acteur de 70 ans a reconnu qu'élever un enfant dans un milieu aisé pouvait parfois s'avérer "compliquée".

"C'est toujours très difficile. Je n'allais pas m'installer dans une chambre de bonne, lui faire manger des pâtes... Simplement, je lui ai expliqué que toutes les satisfactions qu'il pourrait avoir dans la vie, ce sera lui qui les aura créées et pas parce qu'il a ce nom là. Donc c'est assez compliqué tout ça", a confié le père d'Arthur Jugnot sur le plateau de Télématin. Curieuse d'en savoir plus au sujet de la vie de famille des Jugnot, Julia Vignali a demandé à l'acteur s'il regrettait ses absences. Et l'intéressé de répondre en toute franchise : "Quand j'étais là, j'étais là. Je pense que si j'avais été là tout le temps, parce que je me suis séparé de sa maman quand il avait 5 ans, si j'avais été là, je pense que ça aurait été pire, parce que j'aurais cassé des murs", a-t-il avoué. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Samuel Le Bihan : "L'autisme de ma fille m'a rendu meilleur"
"Il faut une loi pour nous protéger" : Laeticia Hallyday "profondément énervée" par l'hologramme de Johnny
"L'attitude a changé" : comment Marine Le Pen s'est réinventée pour sa 3e présidentielle
Top Chef : Philippe Etchebest réagit au départ de Michel Sarran
Karin Viard nue au cinéma : "Paraître aussi naturelle a exigé beaucoup de travail"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles