VIDÉO - Brahim Bouhlel condamné à de la prison ferme : l'humoriste « traumatisé »

·1 min de lecture

La mauvaise blague a mené à une condamnation à de la prison ferme. L’humoriste Brahim Bouhlel, que les téléspectateurs ont découvert dans la série Validé, a été condamné à huit mois de prison au Maroc, mercredi 21 avril. Il avait publié une vidéo devenue virale où il tenait des propos qui ont été jugés injurieux par la justice marocaine. Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste ! jeudi 22 avril, l’avocat de l’humoriste, Charles Morel, a expliqué combien cette condamnation avait « traumatisé » son client qui ne s’attendait « pas du tout » à un tel jugement.

Si la parodie d’Enquête exclusive postée par l’humoriste a choqué par les propos vulgaires et violents qui y ont bonne place, l’avocat a tenu à redorer l’image du jeune comédien âgé de 25 ans. « Il faut dire que cette vidéo, dans la compréhension qui en est faite au premier degré [par la justice marocaine, ndlr] est radicalement contraire à tout » ce qu’incarne Brahim Bouhlel.

« C’est quelqu’un qui est jovial, généreux, dans l’empathie, dans la compassion », a énuméré l’avocat de l’humoriste, plaidant la mauvaise interprétation d’une plaisanterie douteuse de son client. Charles Morel rappelle par ailleurs que le comédien de Validé « a été bénévole dans une association pour les orphelins au Maghreb ». Même au plan professionnel, Brahim Bouhlel serait quelqu’un d’exemplaire : « ponctuel, il apprend toujours ses textes », a-t-il plaidé. Bref, « il fait l’unanimité » autour de lui. Aussi l'avocat a-t-il regretté, sur le plateau (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Ne viens pas pour rien dire !" : Pascal Praud allume Jean Castex et sa conférence de presse
VIDÉO – "Une tête d'arabe" : Élisabeth Lévy assume ses propos face à Sonia Mabrouk
Mort du chanteur Les McKeown à 65 ans : les fans sous le choc
« À 55 ans, on n'est pas âgé M. le Premier ministre », Olivier Véran taquin
Céline Dion en deuil : la star pleure un "génie"