VIDÉO - Bernard Tapie : ce jour où il est venu en aide à des supporters après un immense drame

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 5 mai 1992, l’Olympique de Marseille doit affronter le FC Bastia pour une demi-finale de Coupe de France au stade Armand-Césari de Furiani. Pour l’occasion, les Corses avaient construit, en quelques jours, une tribune provisoire pouvant accueillir 10 000 spectateurs. Le stade était plein à craquer pour ce match de football. Mais à quelques minutes du coup d’envoi, le haut de la tribune s'est effondré, quelque 3 000 personnes sont tombées de près de 15 mètres de haut. Un drame qui a fait 18 morts et 2 357 blessés.

C’est l’un des événements sur lequel est revenu le documentaire intitulé Bernard Tapie, le combattant, diffusé ce mercredi 29 septembre sur C8. Le père de Sophie Tapie, qui était à l’époque ministre de la Ville, mais également président de l’OM, était présent dans le stade corse ce 5 mai 1992. Gilles Verdez a raconté le comportement héroïque qu’a eu celui qui livre actuellement son dernier combat, selon un de ses proches, Jacques Séguéla.

“Il a tout de suite dit : ‘On y va’. Et ils y sont allés tous, je me souviens de lui marchant avec Basile Boli et d’autres joueurs, allant sur ce champ de ruines, de désespoir, des gens qui saignaient, qui hélas, pour certains étaient morts ou blessés, qui requéraient de l’aide”, a expliqué celui qui a déjà pris la défense de Bernard Tapie dans Touche pas à mon poste. Et d’ajouter : “Lui est allé directement là où il y avait le drame pour tout de suite se mobiliser.” Des images que Gilles Verdez garde gravées dans sa mémoire : “Cela (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Un douloureux combat" : Camille Lacourt revient sur la bataille difficile livrée par sa compagne
Carlos Sotto Mayor sur sa relation avec Jean-Paul Belmondo : "Un amour platonique"
Danse avec les stars : ce défi que Bilal Hassani a lancé à Jordan Mouillerac
"Lâchez-moi !" : Marlène Schiappa ulcérée par un homme politique "obsessionnel"
VIDÉO - « D’où tu me traites de facho ?! » : Eric Naulleau étrille Yassine Belattar

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles