VIDÉO - Bataille pour l'héritage de Claude Berri : tout comprendre en 1 minute

·1 min de lecture

Une histoire de famille dont sonnent certains accents de tragédie. En janvier 2009, le réalisateur Claude Berri meurt des suites d'un accident vasculaire cérébral. Grand amateur d'art, le metteur en scène a accumulé une immense collection d'oeuvres, désormais au coeur d'une guerre fratricide entre ses deux fils, Thomas et Darius Langmann. Le premier reproche au second de l'avoir lésé. Le producteur oscarisé de The Artist accuse en effet son demi-frère Darius et Nathalie Rheims, la dernière compagne de son père, de l'avoir spolié en récupérant des oeuvres d'art. Une querelle complexe à laquelle Complément d'enquête a décidé de consacrer un numéro, ce jeudi 20 mai.

Mais comment est née cette dispute entre les deux demi-frères ? A l'époque où Claude Berri rédige son testament, soit vingt ans avant sa mort, la loi ne prévoit rien pour les enfants adultérins. Or, Darius Langmann est le fruit d'un amour interdit entre Claude Berri, encore marié à Anne-Marie Rassam, et la costumière Sylvie Gautrelet. Le réalisateur de Tchao Pantin décide donc de donner une part plus importante à Darius. L'étudiant en philosophie va pourtant y renoncer, en trouvant un arrangement avec son frère. Or, depuis 2015, Thomas Langmann estime avoir été délesté d'un certain nombre d'oeuvres d'art, disparues au moment de l'inventaire de la succession.

Dans cet héritage à 85 millions d'euros, on compte plusieurs pièces de maîtres renommés, comme Alberto Giacometti ou encore Jean Dubuffet. Selon l'avocate de Thomas (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Meghan Markle en larmes la nuit : ce qu'Harry ne pardonne pas
Sophie de Wessex sans tabou sur sa ménopause
Gabriella, la fille de Charlene et d'Albert de Monaco, entre dans l'histoire
Jean Castex "courageux" de prendre le train de nuit, le petit tacle d'un ancien ministre des Transports
Charlene de Monaco encore excusée pour une absence notable