Vidéo. Au Texas, un centre pour migrants mineurs surpeuplé, où “les maladies pullulent”

·1 min de lecture

La BBC dévoile des images inédites filmées en cachette par des employés du centre de Fort Bliss, au Texas : à l’intérieur, des tentes de fortune où sont détenus des milliers de migrants mineurs dans des conditions difficiles pour leur santé mentale et physique.

Une nouvelle étape semble avoir été franchie dans la précarité des conditions d’accueil des mineurs isolés. Le centre de détention de Fort Bliss, situé à El Paso, au Texas, est composé d’au moins douze tentes gérées par l’armée américaine. Plus de 2000 migrants mineurs y sont entassés dans des conditions si critiques que “certains enfants tentent de s’ouvrir les veines”, témoignent des employés du centre dans une enquête vidéo publiée par la BBC.

Ces derniers mois, des images filmées dans le camp de détention pour mineurs de Donna, également au Texas, avaient déjà soulevé l’indignation. Mais les vidéos capturées en cachette par le personnel de Fort Bliss montrent une détresse plus grande encore.

“Il y a un nombre significatif de jeunes qui ont le Covid-19”, explique un employé du centre sous couvert d’anonymat. Lorsqu’ils sont contaminés, leurs lits sont retirés et ils sont placés dans l’une des tentes destinées aux enfants malades, “surnommées Covid-City”. “Je pense que le surpeuplement est la raison principale qui explique la propagation des maladies”, confie l’homme interrogé par la BBC. En plus du coronavirus, précise la chaîne britannique, “des foyers de grippe et d’angine streptococcique ont aussi été signalés depuis l’ouverture du camp, fin mars”.

Le centre fait face à une infestation de poux, à tel point qu’une tente a dû être confinée, avec 800 jeunes filles à l’intérieur.

Cluster de Covid-19 et tempêtes de sable

La BBC a pu recueillir le témoignage d’un adolescent de 15 ans qui a passé 38

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles