VIDÉO - Attaquée sur le coronavirus, Marlène Schiappa lance un appel aux Français

Les polémiques n'ont pas leur place. Depuis quelques jours, le gouvernement est attaqué sur sa gestion de la crise sanitaire du coronavirus, pas vraiment aidés par les couacs de ses membres, comme Sibeth Ndiaye qui s'est attirée les foudres des enseignants, Didier Guillaume et son appel pour épauler les agriculteurs ou encore des secrétaires d'Etat et leur conversation grivoise. Et si l'exécutif compte faire bloc, c'est sans compter les voix qui s'élèvent contre lui. "L'union nationale, ce n'est pas pour l'opposition de se taire, s'agaçait notamment Bruno Retailleau, le président du groupe Les Républicains au Sénat, auprès de L'Opinion. Ce ne sont pas les questions qui divisent mais l'absence de réponse ou les mauvaises réponses." Et alors que la France est plongée dans une terrible épidémie meurtrière, Emmanuel Macron comme les membres du gouvernement demande à leurs détracteurs d'attendre des jours meilleurs pour émettre des critiques.

"Je crois que c'est plutôt sain, dans une démocratie, de pouvoir critiquer le gouvernement", a expliqué Marlène Schiappa sur le plateau de C à vous ce mardi 31 mars. "Personne n'entend museler la parole de qui que ce soit", jure la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes. Mais pour elle, l'heure n'est pas aux polémiques. Au contraire. Interviewée sur France 5, elle a voulu faire passer un message aux Français : celui de l'union nationale, d'importance capitale en ce temps compliqué. "Je crois qu'il est tout aussi sain, dans une période de

Retrouvez cet article sur GALA

Gad Elmaleh " bon à rien " à l'école : l'ex " cancre " devenu modèle pour les jeunes
Ségolène Royal menace le gouvernement d’Emmanuel Macron : « le retour de flamme va être violent »
Pourquoi Angela Merkel s'est fait raccrocher au nez alors qu'elle appelait des pompiers pour les féliciter
PHOTO - Le prince Albert II guéri du coronavirus, sa fille Jazmin très soulagée : “Bravo !”
Samantha Fox, la star des années 80, s’est fiancée, 4 ans après la mort tragique de sa compagne