VIDÉO - Agnès Buzyn mise en examen : "Que les ministres rendent des comptes, c'est normal"

·1 min de lecture

Agnès Buzyn a été auditionnée, ce vendredi 10 septembre, par les juges de la Cour de justice de la République (CRJ) qui enquêtent sur la gestion de l’épidémie de coronavirus par le gouvernement après que neuf plaintes ont été déposées et jugées recevables. Une audition à l’issue de laquelle l’ex-ministre de la Santé a été mise en examen pour "mise en danger de la vie d’autrui", a fait savoir le parquet général de la CJR, comme le rapporte Le Monde.

Une information sur laquelle Jean-Michel Apathie a réagi sur le plateau de C à vous, ce vendredi 10 septembre. "C’est une démarche légitime, a estimé le journaliste politique. Ce sont des collectifs de soignants qui disent que quand l’épidémie est arrivée, ils n’avaient pas les moyens de lutter contre." Et d’ajouter : "Que les ministres ne soient pas au-dessus des lois, c’est normal, qu’ils rendent des comptes, c’est normal. La CJR est une institution extrêmement sérieuse qui mêle des magistrats et des responsables politiques. Les ministres s’expliqueront." L’ancien Premier ministre Edouard Philippe, mais aussi l’actuel ministre de la Santé Olivier Véran devraient également répondre aux questions des magistrats de la Cour de justice de la République.

En février 2020, Agnès Buzyn avait quitté son poste de ministre de la Santé pour remplacer Benjamin Griveaux dans la course à la mairie de Paris après la publication d’une vidéo d’une sex-tape du candidat LREM. Après sa défaite aux élections municipales, l’ex-membre du gouvernement avait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Benjamin Mendy accusé de viols et toujours en détention : la date de son procès a été dévoilée
"Qui s'en soucie?" : les sermonts de Meghan Markle agacent un grand conseiller stratégique
"Elle, c'est l'élevage des chats" : Marine Le Pen raillée par un ancien cadre du RN
"Danse avec les stars" : cette Miss France qui intègre la compétition à la dernière minute
Michael Schumacher hanté par la mort d'Ayrton Senna : "Il en souffrait beaucoup"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles