VIDÉO - Affaire Duhamel-Kouchner : "C'est l'élite qui règle ses comptes avec l'élite"

·1 min de lecture

Camille Kouchner : La déflagration. Voici la thématique abordée sur le plateau de l'émission C l'hebdo ce samedi 26 juin avec Sonia Devillers, journaliste chez France Inter. Cette dernière est revenue sur la publication du livre La Familia grande dans lequel Camille Kouchner accuse son beau-père Olivier Duhamel d'inceste sur son frère jumeau alors adolescent. La journaliste de 46 ans s'est d'abord enthousiasmée "que dans notre culture française, le livre reprenne ses droits."

Sonia Devillers a continué son propos en expliquant : "Moi ce que je retiens de la publication de cet ouvrage (...) c'est la déflagration sur les élites françaises." Après une comparaison avec le livre Consentement de Vanessa Springora, la journaliste a expliqué l'enchaînement depuis la sortie de ce livre : "avec le témoignage, le récit de Camille Kouchner, c'est Olivier Duhamel, c'est un grand politologue, ce sont les médias dans lesquels il a travaillé, (...) et c'est Science po." Avant d'ajouter que cette affaire a continué "jusqu'à ce que la tête de Science po tombe." Puis l'invitée a conclu son raisonnement en disant que "c'est l'élite qui règle ses comptes avec l'élite." C'est comme "un grand règlement de compte en famille."

Cinq mois après l'ouverture d'une enquête pour viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans, l'enquête visant le politologue a été classée sans suite. La décision a été annoncée le 14 juin dernier par le parquet de Paris malgré les aveux d'agression (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean Dujardin sur la gifle à Macron : "L'humiliation, j'ai connu ça ! C'est une douleur qui colle"
PHOTO - Valérie Trierweiler heureuse et amoureuse : "Dimanche avec mon chéri"
Harry appelle à l’aide ses amis qu'il avait « boycottés » après son mariage avec Meghan
VIDÉO - Fort Boyard : Amandine Petit tétanisée et en larmes, « Je ne vais pas pouvoir »
"Omar m'a tuer" : l'affaire Omar Raddad relancée 30 ans après... 5 points pour comprendre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles