Vidéo. Des activistes dérobent cinq millions de tracts à l’extrême droite allemande

·1 min de lecture

Les artistes et activistes du “Centre pour la beauté politique” indiquent avoir subtilisé 75 tonnes de tracts de l’AfD pendant la campagne des élections fédérales allemandes, en se faisant passer pour un service postal. Action “légitime” ou “sabotage antidémocratique” ? La presse allemande s’interroge.

“Les revoilà donc”, constate la Berliner Zeitung. “Le Zentrum für Politische Schönheit [Centre pour la beauté politique – ZPS] revient sur la scène de l’art de l’action politique, toujours avec autant de fracas et au grand intérêt du public numérique”. Ce collectif créé en 2011 par l’artiste allemand Philipp Ruch s’est illustré à de nombreuses reprises par des actions choc pour sensibiliser la population au sort des réfugiés notamment, ou encore aux dérives du nationalisme.

À lire aussi: Élections. Allemagne : les sociaux-démocrates remportent les législatives d’une courte tête

En 2017, le ZPS avait par exemple érigé un modèle réduit du mémorial berlinois en hommage aux victimes de l’Holocauste tout près du domicile de Björn Höcke, chef de file du parti d’extrême droite AfD (Alternative pour l’Allemagne) dans le Land de Thuringe. L’objectif : protester contre les propos du politicien, qui avait contesté le bien-fondé du mémorial et appelé à “un virage à 180 degrés” au sujet de la mémoire de la Seconde guerre mondiale en Allemagne.

Une nouvelle attaque contre l’AfD

Mardi 28 septembre, le collectif a publié une vidéo dans laquelle il reconnaît être à l’origine du “plus gros vol de la campagne”, estime le quotidien berlinois. Les activistes déclarent avoir “raflé et planqué cinq millions de flyers de l’AfD” à quelques jours des élections fédérales en Allemagne. Les quelque 75 tonnes de programmes se trouveraient désormais dans des conteneurs à Berlin.

Dans cette vidéo, le ZPS explique s’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles