VIDÉO - "Les écoutes seront condamnées" : la prédiction de Gilles-William Goldnadel dans l'affaire Sarkozy

·1 min de lecture

Le jugement du tribunal correctionnel de Paris a fait l'effet d'un coup de tonnerre. Nicolas Sarkozy a été condamné, ce mardi 2 mars, à trois ans de prison, dont un an ferme, pour corruption et trafic d'influence. Une condamnation sans précédent dans l'histoire de la Ve République : c'est la première fois qu'un ancien chef de l'État est condamné pour des faits de corruption. Alors que le principal intéressé, à qui le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a apporté son "soutien amical", a fait appel de cette décision historique, Gilles-William Goldnadel a exprimé son incompréhension sur le plateau de Punchline, sur CNews, ce mercredi 3 mars. Selon l'avocat, "les écoutes entre un avocat et son client seront condamnées par la Cour européenne des droits de l'homme".

Pour rappel, l'affaire a pris son origine en 2013, quand Nicolas Sarkozy a été placé sur écoutes dans le cadre d'un dossier sur le financement de sa campagne victorieuse en 2007. Les juges ont alors découvert que l'ancien locataire de l'Élysée communiquait avec son avocat, Thierry Herzog, sur une ligne téléphonique secrète. Ces écoutes ont alors permis de découvrir un supposé "pacte de corruption" entre Nicolas Sarkozy, son conseil et Gilbert Azibert, prétendant à un poste prestigieux à Monaco en échange d'informations confidentielles liées à l'affaire Bettencourt. Selon Gilles-William Goldnadel, "la France sera condamnée". "Sur le dossier, c'était le plus emmerdant, je l'ai toujours dit. On pouvait avoir une spéculation (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Nicolas Sarkozy condamné : "Je ne baisserai pas la tête"
Yasmine, fille de Marc Lavoine : sa jolie déclaration à sa mère Sarah Poniatowski
Juan Carlos : ses filles Cristina et Elena obligées de calmer un nouveau scandale
Christophe Castaner et Marine Le Pen : la passe d’armes continue
Roi de Thaïlande : la triste agonie de son fils répudié et rongé par le cancer